« Au coeur du système de soins…

Je vais ce soir m’arrêter quelques instants sur cette notion, encore une fois resservie dans la récente stratégie nationale de santé, de médecine  « recentrée sur le patient ». Le patient sera une nouvelle fois « au cœur du système de soins »

Pourtant…

Cela fait tellement d’années que le patient est censé être  au cœur du système de soins… Depuis le temps qu’on le remet au cœur, pourquoi n’y reste- t-il pas, qu’il faille sans cesse le repositionner au centre du système ? Il en sort constamment du centre, on dirait, le patient ? Pourquoi glisse-t-il à l’extérieur comme ça,  bien que l’on fasse tant de cas de lui. La faute à qui ?  Pourquoi faut-il  sans cesse rappeler aux soignants étourdis que le centre de leur préoccupation est THE patient ? Bizarre, parce qu’un médecin ou tout autre soignant sans patient n’est auteur ni au cœur de rien. Donc nous savons parfaitement que le cœur de notre métier est bien le patient.

Cette sorte de formule magique incantatoire, « le patient au cœur de »,  que signifie t’elle donc ? Il serait bien de la définir plus clairement.  Etre au cœur d’un truc n’est pas synonyme d’en être celui à qui tous doivent allégeance. Or, à l’heure actuelle, la formulation « le patient au cœur du système »  sous-entend que toute demande émanant d’un patient soit forcément légitime, y compris si c’est une exigence des plus irréelles.  Elle implique également que tout médecin ou soignant faisant montre de son impatience ou de son désaccord, ou de son indisponibilité, soit susceptible de se voir mis en cause .   

En fait, je crois que l’on fait erreur…. Le cœur du système de soins, ce sont les soignants. Le vrai cœur du système de soins, ce sont leurs cœurs, leurs âmes, leurs forces, leur investissement, leurs dévouements, leurs temps,  tous dons immesurables et quotidiens, seuls garants des bons soins donnés aux patients.  Et cela surpasse les autres défauts du corps médical. Sans ces élans viscéraux, sans ce réacteur nucléaire alimenté de l’humanité des soignants, il n’y aurait pas de bons soins. Avec seulement du management, et pas de cœur, nul ne serait et nul ne sera jamais bien pris en charge et soigné correctement. 

3 réflexions sur “« Au coeur du système de soins…

  1. Je crois surtout que ces formules ne veulent pas dire grand chose, elles cherchent à rassurer, mais comment est-ce qu’il pourrait y avoir davantage d’attention accordée aux patients avec toujours moins de moyens et plus de pressions (et donc, comme vous le soulignez, des soignants qui eux ne sont pas franchement au coeur des politiques de santé)

    Aimé par 1 personne

  2. Il est vrai que le cœur du système de soins représente les soignants à moins que ces derniers donnent tout leur temps et beaucoup d’ intérêts lors des diagnostics et consultations des patients.
    Un plaisir de vous avoir lu !

    J'aime

  3. Pour faire rapide , ancien du ministère , je peux vous dire qu’il existe des phrases , des termes , des éléments de language qui sont récurrent au ministère . Depuis bien longtemps , le coeur du système de soins c’est deux choses ( ou trois ) c’est
    1 les economies à faire dans le système de santé
    2 Donner légalement tous les droits aux patients et Tout faire pour que les patients n’aient pas accès complet à leur Droit ( cela coûte les droits)
    3 La mise en place d’un système de qualité purement administratifs ( gérer par les administratifs et les qualititciens) pour palier les insuffisances de moyens et faire de l’affichage

    Tout le reste n’a pas d’importance .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s