L’étrange affaire du choix des internes IDF Octobre 2019

Selon les interlocuteurs, selon ce que l’on veut faire d’eux, les internes en médecine sont décrits comme des médecins en formation aux études financées par l’état, ou bien comme des médecins indispensables au fonctionnement des hôpitaux.

Le discours sur les études médicales payées par l’état est récurrent. Cette affirmation est reprise par certains quand il s’agit de convaincre que les médecins sont de mauvais citoyens, auxquels, non seulement on aurait financé 9 ans d’études, mais qui, de plus, vont continuer à vivre aux frais de l’état via le financement de leurs consultations par la sécu.

La réalité démontre pourtant que les internes en formation ne sont pas des apprentis payés par la collectivité, mais au contraire les indispensables pièces du puzzle de la santé plutôt disloquée actuellement. 

Si vous ne croyez pas cela, que les internes, jeunes médecins en formation, sont des pièces maîtresses du puzzle santé publique,  voici une histoire qui va vous raconter comment on les utilise comme des pions, alors que la responsabilité de l’échec ne vient pas d’eux.

Voici l’étrange affaire du choix des internes de Médecine Générale. Elle se déroule en octobre 2019, en Ile de France, Paris et départements limitrophes. pions 2

En octobre 2019 en Ile de France, donc, il y a 490 internes de médecine générale « en formation »

L’ARS, comme chaque année, décide d’un nombre de postes mis au choix de ces internes, et de la répartition des postes dans les établissements. 

Mais… oups,  voila qu’en octobre 2019, elle se trompe dans ses prévisions.  Vous vous demandez quel est le critère de prévision du nombre de poste mis en stage de formation ?  C’est simple. Le critère numéro 1 n’est pas forcément le caractère formateur des postes,. Non, le critère numéro 1, ce sont les besoins des hôpitaux …

Et la pouf, octobre 2019… gros bug. Trop de postes dans Paris intramuros.

Les internes font leur choix de poste mi-octobre. C’est à ce moment qu’il apparait clair que c’est la cata.

Les internes se sont empressés de choisir les postes des Hôpitaux Parisiens, considérés éventuellement comme plus formateurs, avec un encadrement plus présent, et ceci au détriment hôpitaux de la grande couronne parisienne. Plus particulièrement sont floués les services de pédiatrie de ces hôpitaux extra-muros. Il manque 168 postes d’internes de médecine générale non pourvus en services de pédiatrie en banlieue. Et justement, c’est pas de chance, car ces services manquent déjà de pédiatres (donc de seniors pour assurer l’encadrement des internes à former, soit dit en passant)

Alors, tout soudain, on réalise qu’on va manquer de ces médecins « en formation », et que certains  services ne pourront plus fonctionner dans ces conditions, et même les urgences pédiatriques de 13 hôpitaux sont menacées. Car les internes assurent évidemment les gardes de pédiatrie durant leur semestre de stage, ne l’oublions pas.

Comment faire ? Il faut des internes pour faire tourner les services et les urgences !

Annuler une procédure de choix de stage est illégal. Mais… heureusement, des juristes, pas en formation eux probablement, se penchent sur le déroulement du choix, et ouf, chance inouïe, ils décèlent une petite erreur dans le choix des stages.  Un interne ayant déjà fait ses 6 semestres d’internat a choisi un poste avant d’autres, et de ce fait peut avoir lésé certains qui auraient voulu choisir ce poste la. Ouf, une raison légale d’annuler la procédure de choix des internes !  Aussitôt dit, aussitôt fait.

Et donc,

Mais oui

A une semaine du changement de poste d’internes, que se passe t’il ?

On refait le tour de choix pour 490 médecins en formation, avec moins de postes sur Paris et plus en banlieue. A  moins d’une semaine du changement de stage. Et on assure les internes que l’on comprend leur désarroi.

Pour ne pas qu’ils s’énervent,  on propose une carotte. Déjà à une semaine de la fin de stage, on va leur faciliter ce nouveau choix s’ils sont absents (!) en leur facilitant les procurations. Ensuite on promet de donner une compensation financière à la soixantaine d’internes qui seront obligés de changer de lieu de stage. Mais attention, c’est l’ARS qui  promet, les mêmes vigilants qui se sont gourrés sur la répartition et le nombre de postes mis aux choix. L’ARS promet, mais rien ne dit que  financeur soit d’accord de sortir un budget pour donner un supplément de salaire à des pions qu’on a juste fait changer de stage à une semaine de leur affectation et qui se sont, comme à l’accoutumée, inclinés devant ces changements ubuesques, en prévoyant juste une petite grêvounette durant laquelle ils continueront de bosser avec un autocollant en grêve collé sur la blouse.

Aïe, ça fait mal de constater à quel point on instrumentalise les médecins en formation juste pour faire tourner des établissements hospitaliers à bout de souffle et en désastre de médecins.  Une chose est sure, dans plusieurs services, la formation numéro 1 de l’interne sera d’apprendre à se débrouiller seul, au sein de structures ou les juniors semblent constituer une large fraction du personnel médical.

Tout cela confirme que des hôpitaux semblent étrangement dépendants des médecins en formation pour assurer leur fonctionnement. Tout cela pour dire que l’on pourrait conclure sur la véritable, l’essentielle importance des internes dans les services hospitaliers et qu’il faut sortir du concept que ces médecins dont la formation serait payée par l’état doivent ensuite en échange sacrifier leur vie au soin continu de la population. Le sacrifice des médecins au profit du soin des autres commence très tôt dans leur vie professionnelle, avant même qu’ils aient un diplôme officiel pour s’installer.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s