Vaccin Covid: pourquoi trop de monde dans le champ du contre ?

Il ne suffit pas d’être heureux, il faut aussi que les autres soient malheureux. Que la majorité se satisfasse de suivre des règles est pour certains insupportable. Alors, leur manière de prendre le pouvoir est d’être contre de manière systématique, et surtout de crier bien fort de manière à se faire entendre, y compris en affirmant  des inepties.

Nous sommes confrontés aux cris et aux prises de pouvoir d’une partie de gens pour qui l’esprit de contradiction systématique est la seule manière de se donner de l’importance, au moins à leurs propres yeux, cette importance étant d’autant plus augmentée qu’ils vont réussir à enrôler le plus de personnes possibles de sortir du chemin balisé.  

Etre heureux qu’on soit dans une significative décrue de l’épidémie à coronavirus, c’est impossible pour certains de s’en réjouir. Ce sont des gens qui ne jouiront d’un bonheur, qu’à condition que les autres ne l’aient pas ou pensent qu’ils n’y sont pour rien.

Voir autour d’eux des gens raisonnables, acceptant que peu de traitements marchent dans l’infection Covid leur est insupportable. Il faut frustrer à tout prix ces gens raisonnables, s’en remettant à la science et aux traitements conventionnels. Pour cela, mettre en œuvre une énorme batterie de conviction sur le thème : mais le traitement simple est à côté de vous, on l’a refusé aux malades, on les a laissés mourir, pire on les a poussé vers la sortie. Sortez de cette raison calme qui vous fait accepter la règle des essais cliniques avec résultats positifs, allez vers les affirmations non circonstanciées, et continuez à crier au loup, même quand tout se ligue à vous prouver que vous avez tort.

Voir autour d’eux des gens raisonnables, ayant compris et accepté que le port du masque est le meilleur geste barrière pour protéger les uns et les autres des gouttelettes en suspension, est, pour certains, insupportable. Ils n’ont jamais vu les gouttelettes, refusent de lire les faits démontrés, et se persuadent à grand renfort de conviction qu’elles n’existent pas. Et plus ils voient les gens se conformer aux règles édictées par la vraie recherche clinique scientifique, plus cela leur insupporte, car ils veulent que les gens raisonnables deviennent si malheureux d’être conformistes qu’ils quitteront cette attitude pour rejoindre leur point de vue déviationniste.

Voir autour d’eux des gens raisonnables, des gens qui ont compris que la seule manière de se sortir d’une telle merde épidémique est de se faire vacciner en acceptant une certaine part d’inconnu, est intolérable à ceux qui veulent que les autres soient malheureux pour qu’eux soient heureux. Ils déploient alors une force de frappe insensée pour qu’un énorme cortège rejoigne leurs rangs d’opposants. Leur vraie conviction, c’est qu’il faut un maximum d’opposants. Pour ce faire, ils utilisent sans vergogne des arguments non fondés, mais assénés avec autorité, certains que les gens faibles vont y adhérer sans prendre l’initiative de vérifier. Leur objectif: utiliser l’irrationnalité pour rallier le plus grand nombre de gens à une attitude opposante.

Cette obstination à parler contre celui qui accepte les règles scientifiques est le véritable moteur de ceux que l’on appelle les « complotistes ». Psychologiquement, ils pensent que l’opposition est un signe d’indépendance psychique et morale, et donc ils se rangent dans tous les champs d’opposition qu’ils trouvent, traitements de Covid, masques, vaccins, à coup de contre-arguments autoritaires. Ils pensent ainsi affirmer leur autorité et leur indépendance. Mais ils se trompent. Parce qu’ils ne sont pas autonomes, en réalité, pas du tout. Quand on leur propose de signer un refus de traitement conventionnel au cas ou ils seraient malades, ils ne veulent plus. Ils veulent bénéficier non pas de leurs soins si bien vantés, mais bien des mêmes soins que les autres. Pour les remettre en cause d’ailleurs s’ils ne marchent pas et qu’un membre de leurs rangs vient à mourir du traitement conventionnel. Comme ce fut le cas lorsque récemment un pharmacien complotiste est décédé de la Covid.

De même, ces complotistes, qui refusent d’être « dépendants » d’un vaccin, qui tentent de convaincre le maximum de personnes de ne pas se faire vacciner, alors même qu’ils savent qu’un passeport sanitaire se met en place, ils vont pousser des cris d’orfraie parce qu’ils ne pourront pas accéder aux mêmes lieux que ceux qui (même si parfois pas rassurés) ont choisi de faire confiance à la science.

S’écarter des murs de la raison, du raisonnable, sans en accepter les conséquences potentielles montre à quel point la pensée différente est bornée, mais aussi fragile. Car à la limite, ces complotistes, ces opposants, préféreraient que l’on interdise à toute la population ce qu’ils s’interdisent eux-mêmes en refusant de suivre la consigne donnée. Ils se disent autonomes, mais ne veulent pas assumer les conséquences de leur autonomie.

Ceux qui ont cet esprit de contradiction si systématique sont prêts à adhérer à toute théorie, du moment qu’elle va contre ce que recommande la raison, et donc l’autorité. Mais ils sont également prompts à se dédire, à se contredire, et n’hésitent pas à protester que leurs convictions les écartent des droits accordés au plus grand nombre, alors même qu’ils critiquent ceux qui se conforment aux normes.

Les réseaux sociaux amplifient et relaient leurs  théories, et ils ne sont pas à une contradiction près pour faire adhérer le maximum de gens. Ils critiquent l’autorité, mais utilisent exactement la même ficelle, puisqu’ils ont pour objectif aussi d’imposer des règles, leurs règles !

Ce que ne réalisent pas les gens qui vont suivre ces chemins différents, c’est qu’ils croient affirmer leur libérté, mais en réalité, ils vont juste se conformer à d’autres commandements. Dramatique est le fait que les idées qu’on leur propose de suivre ne reposent pas sur un jugement de pour ou contre, mais sur une décision quasi arbitraire d’être systématiquement contre. L’ objectif des têtes de série du complotisme est de faire du chiffre, donc attirer un maximum de gens,  en les rangeant sous leur bannière, dans le champ du contre à tout prix.

Je trouve cela préoccupant, car la vaccination de masse est scientifiquement le vrai espoir de ne pas voir de résurgence de coronavirus à l’automne. Résurgence qui toucherait en priorité les réfractaires, leur donnant tort dans leurs convictions opposantes, mais les conduisant forcément à trouver d’autres contre-théories pour explique leur malheur, et leur permettre de rester dans le champ du contre.

Ne soyons pas hypocrites, soyez certains  que les vaccinés ressentiront bien une petite onde de plaisir quand ils verront quelques  anti-vaccins visités par le virus, bien moins fiers, occupés à chercher leur air, et demander de l’oxygène à la place de l’hydroxychloroquine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :