je n’aime pas les médecins, docteur, si vous saviez !

Vous connaissez beaucoup d’endroits et de gens, vous, chez lesquels une personne se rend de sa propre initiative, sans contrainte, et arrive en annonçant, en préambule, qu’il n’avait pas du tout, mais pas du tout envie de venir, et encore moins de vous voir.

Il n’y a qu’une seule personne au monde, (sauf si vous m’en trouvez d’autres) à qui l’on peut adresser ainsi la parole , parfois même lors de  la première rencontre, on ne le connait même pas encore. On lui serre la main en ces termes, et avec un soupir « je viens vous consulter, mais vraiment, je n’en avais pas du tout envie, croyez-moi, et je n’aime pas les médecins, vous savez »

Possible aussi en version version hard « je viens vous consulter, mais vraiment, je n’en avais pas du tout envie, croyez-moi, et j’ai horreur des médecins, je les déteste, docteur, vous savez »

Imaginez vous : il y a plein de lieux que tout un chacun n’apprécie pas de fréquenter, voire déteste. Le supermarché, par exemple. Vous vous voyez annoncer cela à l’accueil ? Mieux encore… la poste, quel effet cela fera t’il à la postière quand vous lui direz en face, tout de go, que vous détestez les postiers. Et le contrôleur des impôts ? il est évident que c’est une personne, comme le médecin, à laquelle on ne souhaite pas avoir affaire. On y vient sur rendez vous, certes, mais  généralement  pas de son plein gré,! Je vous imagine, annonçant sans sourciller non seulement que vous n’aviez pas envie de venir, mais aussi que vous détestez les gens du fisc. Cela ne manquerait pas de faire son petit effet !

 

Cette petite phrase anodine en apparence à l’introduction d’une consultation, elle est tout de même assez répandue, les médecins vous le confirmeront sans exception.

Cette phrase a son importance. Car elle est présage déjà, dès le premier contact, de la liberté de parole et même de comportement, dont dispose un patient lors d’une rencontre avec un médecin. Une consultation est un véritable espace de liberté, les patients peuvent tout dire, le secret est assuré dès la première seconde, aucune parole ne sera prise au tragique par l’interlocuteur médecin. .

La liberté de communication que trouvent les patients en consultation médicale commence souvent dans cette libération incongrue de leur phrasé d’accueil.

7 réflexions sur “je n’aime pas les médecins, docteur, si vous saviez !

  1. Cela m’a toujours étonnée également le nombre de patients, souvent des hommes qui me disent lors de la première consultations qu’ils n’aiment pas les médecins…Effectivement, je ne relève pas…C’est intéressant de voir cela comme une preuve de « l’espace de liberté » qu’est la consultation, cela permet de positiver…merci

    J'aime

  2. Je répondais : « ah, nous allons nous entendre, moi je n’aime pas les patients ! ». J’ai arrêté, ça ne faisait rire que moi (les gens n’ont aucun humour, ma bonne dame) et quelqu’un de ma famille (qui ne m’aime pas) m’a dit d’un ton très pincé: « tu n’as pas le droit de parler comme ça aux gens ». Bon bon. Maintenant je suis stoïque. En définitive ce sont rarement des patients (trop) désagréables. Réflexion plus détaillée suivra. COURAGE, amis soignants mal traités.

    J'aime

    1. je répondais aussi cela à un moment, mais en effet, cela ne passait pas. Maintenant je ne dis rien en général, ou bien je me positionne en offensée. Genre, imaginez quelqu’un qui arrive chez vous en vous disant qu’il déteste y venir, ça vous fait plaisir ?

      J'aime

  3. Bonjour,
    Comme d’habitude, votre description est pleine d’humour et pourtant très réaliste.
    Peut-être les dentistes ont ils entendus parfois la même réflexion que nous : il y a eu toute une génération de patients « traumatisés » par le bruit de la « roulette…..quand l’anesthésie dentaire n’existait pas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s