Le masque dans la rue, ou comment obtenir le contraire de l’effet recherché …

Que ce soit bien clair+++ : je suis pour le port du masque En revanche, je me demande si on ne fait pas un peu tout à l’envers Depuis que je suis revenue à la grande ville, une de celles en rouge sur les données statistiques,  ou l’on doit donc se couvrir la bouche et le nez dans les rues, mes journées sont, comme pour beaucoup, masquée la plupart du temps Mais il y a des situations paradoxales: en voici des exemples On travaille à plusieurs dans une pièce unique. Tous masqués, normal. On prend des transports sans distanciation possible. Tous … Continuer de lire Le masque dans la rue, ou comment obtenir le contraire de l’effet recherché …

20 affirmations 100% raisonnables à propos du Covid-19

Bien sûr, ça nous gave ce virus, et on a envie de profiter de la vie normalement, mais …  un seul positif Covid dans la pièce et c’est tout le groupe qui doit attendre 1 semaine, enfermé chacun chez soi pour savoir s’il a attrapé le virus Votre famille n’est pas moins à risque pour vous que vos amis, ou votre voisin, ou votre collègue de bureau, ou les parents de l’école, ou les inconnus que vous croisez Quitte à porter un masque, autant le mettre correctement et ne plus y toucher. Si vous voulez qu’on voit votre maquillage, vos … Continuer de lire 20 affirmations 100% raisonnables à propos du Covid-19

Quelle chance (malchance) ai-je de croiser une personne Covid + ?

Le rabâchage de chiffres bruts de Covid, sujet incontournable de chaque jour qui passe, génère chez certains une sorte d’anesthésie. On leur affirme qu’il y a 6000 cas positifs un jour, puis le lendemain que 5000, et le week-end, que 2000.  Plein de gens se disent qu’il est normal que l’on trouve plus de cas positifs puisque l’on fait plus de tests, et qu’il faudrait cesser de les inquiéter avec ces bagarres de chiffres lancés en l’air et qui retombent dans le giron de leur indifférence Moi, j’aime bien, toujours, essayer de modifier un peu la manière de raisonner, pour … Continuer de lire Quelle chance (malchance) ai-je de croiser une personne Covid + ?

III- Coronavirus, rentrée 2020: Qui va vous faire un arrêt de travail et comment serez vous indemnisé?

Comment cela se passe en pratique, qui vous fait un arrêt de travail ?

Voir également l’article précédent sur les mesures de confinement pour toutes les situations

1) vous êtes Covid + :

arrêt de travail par le médecin, procédure habituelle en cas de maladie. Durée de l’arrêt de travail préconisé : 14 jours, maximum 20 jours

2) Vous êtes Cas Contact

  • télétravail
  • et si pas possible:  arrêt de travail de 14 jours. Dans tous les cas, le médecin doit rédiger un certificat d’isolement à remettre à votre employeur. La durée de l’arrêt de travail est de 20 jours au maximum.

3) Parent qui doit garder son ou ses enfants  (éviction scolaire, enfant handicapé) :

Depuis le 5 juillet 2020, il a été mis fin au dispositif d’activité partielle pour les salariés, parents d’un enfant de moins de seize ans ou d’une personne en situation de handicap faisant l’objet d’une mesure d’isolement, d’éviction ou de maintien à domicile.
Seuls les employeurs des départements de Mayotte et de la Guyane demeurent concernés par la possibilité de placer des salariés en activité partielle pour garde d’enfant. https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/garde-d-enfants-et-personnes-vulnerables

Curieusement, à une semaine de la rentrée scolaire, c’est le seul cas de figure pour lequel je n’ai trouvé aucune réponse quand à l’arrêt de travail des parents … 

4) Personne à risque 

  • Télétravail si possible
  • Sinon : plus d’arrêt de travail dérogatoire (celui que l’on obtenait directement sur le site Ameli), le salarié doit solliciter un médecin afin qu’un certificat d’isolement soit établi. (ou bien un certificat d’isolement fait par l’assurance maladie s’ils l’ont reçu).  Ils doivent remettre ce certificat à leur employeur afin que celui-ci puisse les placer en activité partielle . indemnité versée par votre employeur. L’indemnité versée au salarié est de 70 % du salaire brut

5) Conjoint de personne à risque

idem personne à risque. Vous devez contacter rapidement votre médecin qui devra établir un certificat d’isolement à remettre à votre employeur pour bénéficier de l’activité partielle. Continuer de lire « III- Coronavirus, rentrée 2020: Qui va vous faire un arrêt de travail et comment serez vous indemnisé? »

II- Comment gérer la rentrée 2020 avec le problème du Covid

1) Vous avez des symptômes de Coronavirus

  • S’isoler aussitôt jusqu’au résultat du test totalement
    • Si l’isolement total n’est pas possible,  en cas de contact avec d’autres personnes à l’extérieur :  porter systématiquement un masque
  • Contacter son MT pour un arrêt de travail ou une mise en télétravail et une ordonnance PCR
    • Si l’on n’a pas de médecin traitant, on peut appeler le 09 72 72 99 09 (service gratuit + prix de l’appel, ouvert 7 jours sur 7, de 8 h à 19 h) pour être orienté vers un médecin généraliste volontaire pour recevoir, pendant la période de l’épidémie, des patients potentiellement atteints du Covid-19 n’appartenant pas à sa patientèle habituelle.
  • Prendre RV pour la PCR le plus rapidement possible
  • Lister les personnes de son entourage familial, amical, professionnel avec qui on a été en contact rapproché sans masque (personnes sous le même toit, collègues partageant le même bureau …) 2 jours avant le début des signes de la maladie jusqu’à la mise en isolement.

2) Cas contact 

Cela veut dire que vous avez eu un contact rapproché, sans masque, de plus de 15 minutes, dans la même pièce, avec une personne.

  • Dès que vous avez connaissance d’un possible contact vous concernant: porter systématiquement un masque en intérieur comme en extérieur ou mieux rester chez soi les 7 jours suivants, en attendant de faire le test
  • Prévoir un rendez-vous de test PCR à 7 jours après le dernier contact avec la personne malade
  • Si des symptômes apparaissent dans cet intervalle de 7 jours, faire le test immédiatement, ne pas attendre
  • Après réalisation du test : toujours rester chez soi en attendant le résultat
    • Si le test est positif, voir chapitre recommandation Covid +
    • Si le test est négatif : rester confiné encore 7 jours après le test, mais avec ce que l’on appelle des consignes allégées puis reprendre une vie normale, avec masque après 7 jours si aucun symptôme n’est apparu
    • Si le résultat du test est négatif, et si vous ne vivez pas avec la personne malade, les mesures d’isolement sont allégées mais doivent être poursuivies, par sécurité, jusqu’au 14e jour après le dernier contact avec la personne malade.

3) Vous vivez sous le même toit qu’une personne malade

Même si vous n’avez aucun symptôme, vous devez faire le test de suite

  • Si le test est positif, voir chapitre recommandation Covid +
  • Si le test est négatif : vous devez faire comme le malade : rester en isolement tant que le malade est symptomatique puis encore 14 jours après guérison du malade ou bien renouveler le test 7 jours après la guérison du malade et rester isolé jusque-là. Si le test est à nouveau négatif et si vous ne présentez aucun signe de la maladie, vous devez rester isolé encore 7 jours, mais les mesures d’isolement peuvent être allégées.

4) Vous êtes testé positif au SARS COV2

  • Si vous êtes testé positif mais n’avez pas de symptômes : isolement 8 jours après le test positif.

Continuer de lire « II- Comment gérer la rentrée 2020 avec le problème du Covid »

I- L’épidémie de Covid est un problème collectif qui repose désormais sur le comportement de chaque individu

Point actualisé sur le Covid et la rentrée 2020 en 3 chapitres

 

chap 1: la notion de responsabilité individuelle pour un problème collectif

chap 2: Comment gérer la rentrée 2020 avec le problème du Covid 

chap 3: Coronavirus, rentrée 2020: Qui va vous faire un arrêt de travail et comment serez vous indemnisé?

______________________________________________________________________

L’idée est de créer un équilibre qui permette de garder l’épidémie sous contrôle, afin que l’activité épidémique reste stable et n’augmente pas.

Pour ce faire, il y a des mesures phares : tester, tracer, isoler et une mesure de vie quotidienne essentielle: maintenir une distance physique entre individus, en se masquant et en restant à au minimum  1 mètre de toute autre personne. Le masque obligatoire rappelle que chacun a sa responsabilité dans la gestion de cette épidémie, aussi minime paraisse cette responsabilité individuelle à certains. Car il est exceptionnel que 100% des gens soient concernés par un même problème médical et doivent prendre les mêmes mesures et dispositions. 

  1. Tester, tracer, isoler : cela permet de détecter le maximum de personnes infectées, et ainsi
    • De les isoler pour qu’ils ne soient pas vecteurs de transmission
    • De tracer leurs contacts afin de les dépister aussi
  2. Les mesures de distanciation physique. On sait avec certitude que l’excrétion virale est variable selon les personnes malades. Il semble clairement exister des super-propagateurs. Mettre un super-propagateur (qui n’y est pour rien, c’est son statut, et il ne le sait pas) dans un événement de plusieurs personnes, c’est un risque d’en infecter plusieurs en même temps donc de créer ce que l’on appelle un cluster.

L’approche consistant à tester et tracer n’a rien de nouveau. C’est une méthode efficace de contrôle des épidémies, qui a fait ses preuves depuis très longtemps. Elle permet de casser les chaînes de transmission. Ce qui est difficile à comprendre pour certains, c’est l’application de cette même méthodologie à tous, sans discrimination, et sans qu’aucune exception et point de vue personnel différent ne soit considérés comme acceptable d’un point de vue général. 

Continuer de lire « I- L’épidémie de Covid est un problème collectif qui repose désormais sur le comportement de chaque individu »

Chercheurs, des idées de boulot sur le thème Masque et Coronavirus ! Au travail SVP !

Voici quelques questions concernant le port d’un masque auxquelles je souhaiterais que des chercheurs en science très scientifique s’intéressassent et répondissent au plus vite. Tant qu’à porter un masque, ce serait bien d’en connaitre un peu mieux les fonctions protectives ou pas, plutôt que de se masturber chaque jour le cerveau à savoir si les chiffres de PCR + sont alarmants ou rassurants. Mes questions découlent d’observations personnelles, observations que tout un chacun fait très certainement tout autant que moi dans la vie courante, et cela concerne autant les masques chirurgicaux que ceux en tissu Voici donc un bref résumé … Continuer de lire Chercheurs, des idées de boulot sur le thème Masque et Coronavirus ! Au travail SVP !

Comment va évoluer l’infection à coronavirus ? Moi, je sais !

Etudier le passé et le présent, scruter les courbes et les interpréter, tout cela pour en déduire l’avenir de l’évolution du coronavirus, c’est devenu, pour plein de médecins, de biologistes, de chercheurs, et de journalistes, La Passion de l’été Comme si, de fait, la médecine moderne était si moderne, que juste en analysant le passé sur 6 mois et en regardant les courbes journalières et leurs fluctuations, on pouvait prédire ce qui va advenir d’ici quelques jours ou semaines, à la lumière, bien sur, de lecture attentive et scientifique d’une presse digne de ce nom (ou pas), mais aussi du … Continuer de lire Comment va évoluer l’infection à coronavirus ? Moi, je sais !

« Juste une ordonnance »

Faut dire, bien que les médecins généralistes jouissent toujours d’un fort capital de sympathie et de reconnaissance de la part de leurs patients, cela n’empêche pas leurs patients d’aller chercher de la santé ailleurs. L’offre de paramédecine s’étoffe de jour en jour. Il y a maintenant tellement de gens qui prétendent faire de la médecine en complément, voire à la place du médecin ! Seulement, le problème c’est que tous ces fournisseurs de bonne santé, eh bien, ils ne sont pas prescripteurs (et heureusement, souvent, pour les patients).

Mais, du coup, il faut voir le médecin pour obtenir le sésame: l’ordonnance. Le document que le prescripteur non médecin n’a pas vocation à signer lui-même. Le médecin en tant que prestataire bénévole de signature de sésames qui permettront d’être remboursé par la sécu. Le médecin en tant que prescripteur de médocs, d’examens, et de certif divers et variés qui ouvrent des portes d’une santé bien gratuite et bien conservée grâce à d’autres intervenants que le simple docteur.

Docteur, je viens « juste pour une ordonnance »… D’ailleurs, faut-il que je vienne ? vous pouvez me la préparer, et je passe la prendre, ou mieux encore, vous me l’envoyez, comme cela, je n’aurai pas besoin de me déranger. Pour le médecin traitant l’habitude est prise depuis longtemps. Petit mail, petit coup de téléphone au secrétariat, petit papier glissé dans la boite à lettre. Docteur, il me faut une ordonnance pour ci, ca, et ça. Envoyez la moi, ce n’est pas la peine que je me dérange pour venir la chercher. Maintenant que se développe la téléconsultation avec son propre médecin, beaucoup ne voient pas l’intérêt de payer une téléconsultation juste pour une ordo ou un certif… y a pas de raison de payer une consultation au médecin alors qu’il peut bien prendre 5 minutes à me faire les ordonnances dont j’ai besoin. Ordonnances préconisées par un consultant X, Y ou Z, dont j’ai déja payé la consultation et qui n’est pas prise en charge par la sécu…

Continuer de lire « « Juste une ordonnance » »