#BalanceTonMédecin #BalanceTonPatient: Ce que vous dites des autres en dit beaucoup sur votre personnalité …

Réaction à des Hashtags choquants sur Twitter #BalanceTonMédecin et #BalanceTonPatient Et démonstration, article scientifique à l’appui, qu’en fait: Ce que vous dites des autres en dit beaucoup sur votre personnalité Déjà, Pourquoi dire publiquement du mal de son médecin, des médecins en général, d’un patient, des patients en général ? Quel est l’objectif poursuivi en mettant ses griefs sur la place publique ? Stigmatiser n’a jamais été porteur de progrès, sinon, cela se saurait. En réalité, et si tous ces échanges,  certains critiques, négatifs, voire dégradants, d’autres au contraire positifs et bienveillants, n’étaient pas le reflet de la réalité, mais juste le … Continuer de lire #BalanceTonMédecin #BalanceTonPatient: Ce que vous dites des autres en dit beaucoup sur votre personnalité …

L’étrange affaire du choix des internes IDF Octobre 2019

Selon les interlocuteurs, selon ce que l’on veut faire d’eux, les internes en médecine sont décrits comme des médecins en formation aux études financées par l’état, ou bien comme des médecins indispensables au fonctionnement des hôpitaux.

Le discours sur les études médicales payées par l’état est récurrent. Cette affirmation est reprise par certains quand il s’agit de convaincre que les médecins sont de mauvais citoyens, auxquels, non seulement on aurait financé 9 ans d’études, mais qui, de plus, vont continuer à vivre aux frais de l’état via le financement de leurs consultations par la sécu.

La réalité démontre pourtant que les internes en formation ne sont pas des apprentis payés par la collectivité, mais au contraire les indispensables pièces du puzzle de la santé plutôt disloquée actuellement. 

Si vous ne croyez pas cela, que les internes, jeunes médecins en formation, sont des pièces maîtresses du puzzle santé publique,  voici une histoire qui va vous raconter comment on les utilise comme des pions, alors que la responsabilité de l’échec ne vient pas d’eux.

Voici l’étrange affaire du choix des internes de Médecine Générale. Elle se déroule en octobre 2019, en Ile de France, Paris et départements limitrophes. pions 2 Continuer de lire « L’étrange affaire du choix des internes IDF Octobre 2019 »

Vaccin contre la grippe: filières de prise en charge et étonnement du docteur…

Quelques fois, je sors de ma spécialité pour collaborer avec une équipe médicale.  Et ainsi, je me suis penchée sur la vaccination contre la grippe.

Modalités réadaptées chaque année depuis quelque temps, avec arrivée des pharmaciens dans la boucle de la vaccination. En 2018, dans 4 régions tests, en 2019 dans tout le pays, mais pas forcément chez tous les pharmaciens, car ils doivent répondre à des critères stricts pour être agréés à vacciner, et de plus ne peuvent pas vacciner tous les patients souhaitant un vaccin de grippe, comme on le verra ci dessous.

Pharmaciens autorisés à pratiquer l’injection du vaccin anti-grippal

Ils doivent remplir les 3 conditions suivantes :

– être volontaire, inscrit à l’Ordre des pharmaciens et formé. Le pharmacien doit avoir validé une formation DPC conforme aux objectifs pédagogiques définis par un arrêté du 23 avril 2019 ;

– répondre aux conditions techniques fixées par la règlementation (espace de confidentialité) ;

– déclarer l’activité de vaccination à l’agence régionale de santé.

 

Pour le vaccin anti-grippal 2 filières de prise en charge sont proposées aux patients selon leur état de santé.

Je vais tout d’abord vous expliquer ces 2 filières en détail, puis, après je vais vous donner mon impression, et franchement, après avoir regardé en détail ces filières, un point m’a stupéfié, je vous dirai quoi et on verra si vous partagez mon opinion.

Les recommandations vaccinales grippe en 2019 : Continuer de lire « Vaccin contre la grippe: filières de prise en charge et étonnement du docteur… »

Je suis … retraitée, comme ils disent !

De même qu’il m’a fallu des années pour réaliser que j’avais eu un cancer, il m’en faudra aussi quelques-unes, je crois, pour réaliser que je suis un médecin… retraité Et oui, ça y est, c’est fait ! Je ne suis plus médecin clinicien en exercice ! FINI ! Cette séparation est mon choix. Un choix étonnamment déclenché il y a 2 ans, dans une réception, par un monsieur que je ne connaissais pas, dont je ne me souviens pas, et qui, déprimant suite à sa retraite, m’a dit «  vous savez, à la retraite, on n’a plus de vie sociale »… Cette phrase magique … Continuer de lire Je suis … retraitée, comme ils disent !

Consulter directement un médecin spécialiste est tout à fait permis !

En ces temps de disette médicale, il me semble que les patients devraient avoir une meilleure connaissance des accès auxquels ils ont droit, notamment vers les spécialistes. Normalement, toute personne malade cherche une porte médicale ouverte, et si possible rapidement. Il veut voir un médecin généraliste, ou bien un spécialiste. Comment s’y prendre pour voir un médecin et combien cela coûte t’il selon les modalités.  Pour consulter, il y a, disons, 3 options: 1/ la première option est réservée à ceux dont la maladie nécessite une prise en charge sans délai. La porte de ce circuit est toujours ouverte, 24 … Continuer de lire Consulter directement un médecin spécialiste est tout à fait permis !

Crise du système de santé, le responsable c’est pas moi, c’est lui…

Qu’est ce qui ne va pas dans la médecine ? Le système de soins est-il paralysé ou va-t-il réussir sa mutation ? Qui est responsable de l’état actuel : Les médecins, les patients, les tutelles, les politiques ? Avec quoi faudrait-il avoir le courage de rompre ? quelles mentalités faut-il changer ? Quelle est la vraie crise ? Est-ce que la seule vraie réalité de la crise de la santé, c’est que l’on manque actuellement de médecins pour répondre à la demande de soins de la part de la population ? Est-ce que la vraie crise ne vient pas de la résistance au changement des médecins … Continuer de lire Crise du système de santé, le responsable c’est pas moi, c’est lui…

Devoir de mathématique et de philosophie : de la médecine désertifiée à la médecine de retraités…

Exercice 1 : devoir de calcul

Expliquer pourquoi 296 755 médecins et 68 millions de patients potentiels font un désert à l’aide de ces 2  variables

1/ il n’y jamais eu autant de médecins en France

2/ et en même temps,  on manque constamment de médecins

————————————-

1/ : « il n’y a jamais eu autant de médecins en France ».

C’est vrai.

Au 1er janvier 2018, le tableau de l’Ordre recense 296 755 médecins

La presse en a fait des articles à titre accrocheur  Le Monde  03 mai 2018 

Mieux : De 2010 à 2018 : le nombre de médecins inscrits au conseil de l’ordre a augmenté de 11.9%

Maintenant qu’on a compté TOUS les médecins de la basse-cour, voyons un peu ce qu’ils font ! Décomposons les 296 755 médecins en groupes de travail.

Tout de suite, on découvre la surprise du chef : Le groupe de médecins inscrits au conseil de l’ordre qui a le plus augmenté, c’est le groupe des médecins retraités….. Continuer de lire « Devoir de mathématique et de philosophie : de la médecine désertifiée à la médecine de retraités… »

Rembourser ou non l’effet placebo ?

L’an dernier, j’ai signé de mon plein gré, avec mon petit stylo, sans être sponsorisée par aucun lobby, une tribune rédigée par un groupe de médecins (beaucoup de jeunes, mais pas que) décidés à en finir avec le remboursement par la sécurité sociale de pratiques non validées scientifiquement.

Nous n’étions pas beaucoup de signataires, 124, ce n’est pas grand monde.

Le Figaro a décidé de relayer le texte … 

Une chose assez incompréhensible s’est ensuite produite. Un grand lobbyratoire français s’est insurgé contre ce texte, mais insurgé de chez insurgé, et a décidé de faire du bruit autour de ces 124 petits docteurs, tous isolés dans leur cabinet. C’était surement assez idiot, comme initiative. Car cette tribune demandant le déremboursement de pratiques alternatives, serait tombée dans un oubli rapide et total en l’absence de la caisse de résonnance que lui a donnée le labo et ses lobbys. Continuer de lire « Rembourser ou non l’effet placebo ? »

Vous voulez des médecins comme au bon vieux temps ? Soyez comme les patients d’autrefois !

Les patients sont souvent plein de nostalgie parce que les médecins ne sont plus comme au bon vieux temps. Ne comptant pas leurs heures, à leur écoute, bienveillants, pas surchargés, pas pressés, pas le nez dans leur ordinateur …

Vous-même, peut-être aussi, regrettez cette époque , où on appelait son médecin et il passait dans la journée ou la soirée, même si sa journée de travail avait été rude et longue,  il ne reportait pas au lendemain, il n’alléguait pas qu’il voulait voir sa famille. Le médecin était alors non pas médecin « traitant », mais « médecin de famille », un peu psychologue, beaucoup confident, voire substituant ou complétant la place du curé.

Vous-même, peut-être, faites-vous partie de ceux qui se plaignent : les médecins ne sont plus comme avant…

Donc, c’est bien cela ? vous aimeriez que les médecins du XXIè siècle se comportent encore comme les médecins d’autrefois ?

D’accord, mais en ce cas, il faut vous comporter comme les patients d’autrefois…

Je viens donc vous remettre en mémoire quelques 10 fondamentaux des patients d’antan. Après, c’est à vous de voir si vous êtes OK. Vous retrouvez les médecins d’autrefois, et en échange nous retrouvons les patients d’autrefois.

Les patients d’autrefois Continuer de lire « Vous voulez des médecins comme au bon vieux temps ? Soyez comme les patients d’autrefois ! »