Le cul-te du téléphone

Il est arrivé en retard, 30 minutes environ, moins que lors de son premier rendez vous (1h30 de retard, ma secrétaire l’avait poliment prié de reprendre date)


Ma (première) petite vengeance a été de faire passer avant lui le patient qui était à l’heure, ya rien à redire.


Quand je suis allée le chercher en salle d’attente, il tournait et virait . Le genre de bonhomme tout à fait d’accord pour faire attendre les autres, mais absolument opposé à la situation inverse.


Son téléphone a sonné une première fois pendant l’interrogatoire. J’ai eu le temps de lui demander ses symptômes, mais aussi son métier: il disait faire les marchés.

 

La deuxième fois pendant que je lui examinais le derrière… Eh, oui, ce charmant monsieur , la cinquantaine, avait bien le cul qui le grattait, et, à en voir l’état, ça trainait depuis un bon moment.


Ca m’a permis d’observer que ce n’est pas très gênant pour ce genre d’examen si le patient est au téléphone en même temps, vu que je les examine en décubitus latéral gauche pour la procto. Mais, c’est quand même mon premier cas qui ne lache pas l’engin pendant l’acte.


A peine rhabillé, troisième appel, … ça m’a laissé le temps de faire l’ordonnance


Oui, mais quand j’ai voulu lui expliquer le traitement, Monsieur parlait toujours.


La, je me suis carrément fâchée.


Euh ! en restant poli, car ce genre de lascar atteint de téléphonite suraigue est  toujours aussi un homo strenssens et enervens, du genre à monter vite en pression.


J’ai dit, en parlant fort, sinon il n’entendait pas: maintenant, Monsieur, si vous voulez savoir le traitement, il va falloir choisir entre la consultation et le téléphone !


Et comme il continuait de téléphoner j’ai balancé l’ordonnance devant lui .


Du coup il a raccroché  !


M’a expliqué que c’était des appels très importants, mais n’a pas eu beaucoup de temps pour me raconter… parce que son  téléphone a resonné aussitôt. Et bien sur, il a , à nouveau, répondu.


Du coup, j’ai pris sa carte vitale (préparée en début de consult par ma sécrétaire pour gagner le temps des  interminables minutes de recherche dans les portefeuilles)


Et j’ai passé une consultation en hors parcours, puis, comme je suis en secteur 2 à honoraires libres, je me suis calmée les nerfs en lui balançant 5 euros de plus que ma consult habituelle (oui, je sais, je suis gagne-petit, mais on ne se refait pas)


Au moment ou je lui annonçais le prix, il a raccroché son téléphone et il m’a dit…


La CMU, elle est pas sur la carte ? J’ai le papier.


Alors la, je me suis hyper-fachée, tout rouge. J’ai dit: Monsieur, en CMU, on doit payer la consult du spécialiste quand on va le voir en accès direct, et vous commencez sérieusement à m’agacer, alors vous me réglez et la sécu vous remboursera.


Seulement il ne l’entendait pas de cette manière la.


Il m’a affirmé n’avoir sur lui ni argent, ni chèque, ni carte bleue


J’ai répondu: pas grave, allez chercher ça chez vous et je vous rends tout quand m’avez réglé.


Mais la rétention de sa carte vitale l’a rendu fou de rage. Il a décidé qu’il ne sortirait pas de mon bureau avant de la récupérer, et est resté assis dans son siège visiteur.


Donc j’ai bien été obligée de la rendre la carte.

 

J’ai gardé l’ordonnance, piètre vengeance, mais méritée.


En plus, après son départ, j’étais tellement énervée que j’ai oublié d’annuler la saisie de sa consultation . Ce qui veut dire que l’acte a été télétransmis, et qu’il va en être rembousé !


Mais au moins, son cul va continuer à le gratter !!!

 

5 réflexions sur “Le cul-te du téléphone

  1.    Quel goujat !!  ….Il va falloir faire comme à l’école:::vous confisquez le portable le temps de la consultation!!    Je crois que je me serais fachée plus tot ..Je n’aurais pas admis que qqn ait le culot , que dis je , l’impolitesse de téléphoner pendant que je m’occupais de son cas!!!   La prochaine fois, vous arretez net la consult , en priant la personne de bien vouloir éteindre son portable .

    J'aime

  2.  Si ce brave monsieur à le cul qui gratte, c’est un appel au coup de pied dans son derrière, qu’il recherche inconciemment et que personne jusqu’à aujourd’hui n’a eu le courage de lui donner ! 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s