urgences justifiées

Des nouvelles de 2 des patients vus en plus « en urgence » Mardi.

A noter que j’ai pris les malades en urgence sur la demande de leur médecin, et non pas sur le seul jugement du patient considérant que son cas relevait de l’urgence

La première patiente avait une diarrhée depuis plusieurs jours, elle a été hospitalisée avec une déshydratation pratiquement  « historique ». Au passage, on peut égratigner le labo de ville qui avait les résultats des examens, ne les avait pas remis a la patiente, et n’avait pas jugé bon de prévenir le médecin prescripteur.

Pour l’autre, qui avait très mal à l’estomac, cela va être moins drôle, car il y a une lésion pas géniale dans l’estomac. C’est mon associé qui a fait l’examen ce matin. La dame ne s’est apparemment pas inquiétée des conclusions qu’il a données pour le moment, et ce sera à la visite de contrôle que la mauvaise nouvelle va tomber.

Environ 1 annonce comme celle la par semaine en ce moment, dur moment pour le patient et pas facile pour le médecin.  C’est notre métier, mais il y a du coeur et de la relation humaine au premier plan dans ces situations, le métier  n’est pas suffisant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s