les enfants partent, les objets restent

Les enfants deviennent des adultes, bien sur

On leur donne des racines, et des ailes, alors:

Les enfants s’en vont chacun à leur tour…

Sur 3, il n’en reste plus qu’un a la maison… Par sagesse, ou prémonition, nous l’avons eu longtemps après les autres, Il a donc 12 ans seulement, et la lourde tâche de remplir tout l’espace, ce dont il s’assume avec beaucoup de vie et de bonne humeur

Les enfants vont habiter ailleurs, pas loin d’ailleurs, les miens sont assez grégaires et vivent dans un rayon inférieur à 2 kilomètres.

Une fois les enfants déménagés, restent plein d’objets chez les parents. Les djeuns, yzont pris ce qu’ils voulaient, ce qu’ils aimaient. Le reste ils le laissent, mais ne le jettent pas…

Des Objets laissés pour compte, (mais pas pour solde de tout compte). Ces objets abandonnés deviennent alors l’objet d’un attachement rituel des parents

Le vieux pantalon et le tee -shirt de jeunesse, qu’ils ont laissés, parce qu’ils les aimaient bien mais ne les mettent plus depuis longtemps. Pour lui le mieux est de placarder sur l’armoire un appel d’offre aux mites. Quand il sera grignoté, on pourra le jeter avec bonne conscience

Les collections. Chez nous il reste, une collection de pierres, bien rangée dans des casiers, une collection de canards, sous une couche de poussière dans l’étagère, une collection de voitures Porsche rouges, méritant un passage dans une station de lavage automatique. Et puis des bijoux que Fa ne mettait plus, mais que peut être un jour elle voudra reprendre, des baskets que Clem aimait tant, des rollers, ceux avec lesquels il a sauté, ceux avec lesquels il s’est planté.

Bien sur des peluches, seulement les vraies importantes, ce qui remplit déja un autobus

Les cahiers et livres d’exercice de la 6ème à la terminale, pour 2 enfants, enfin ce qu’il en reste, entassé, pas trié, et dont je sais parfaitement qu’un jour je les jetterai tels quels, sans tenter de fouille archéo-illogiques.

4 tiroirs remplis de Légo, avec tous les modes d’emploi méticuleusement gardés par Clem. Et bien sur, Coco le numéro 3  ne joue que au Playmobil. Les légo technic de son frère, ça ne l’intéresse pas !

Tous ces objets n’ont pas d’âme.

Mais on ne saurait si facilement s’en séparer

Voir partir les enfants , et garder les objets des enfants est le destin d’une mère ! (?)

En fait, c’est une question !

Une réflexion sur “les enfants partent, les objets restent

  1. oui, je crois que c’est un peu ça, surtout ne pas donner ce qui leur appartenait, alors on laisse les choses telles quelles( plutôt les objets) peut être faut-il attendre un certain nombre d’années ? mais quelque part, ça veut dire qu’ils ont toujours un  » pied » chez nous et c’est rassurant.( vous avez de la chance, ils ne sont pas loin…) pour nous, l’une est à 800km et l’autre à 60 … Josy

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s