assurance-maladie ou assurance-santé ?

Point de départ de la réflexion: l’application ce matin de crème chère et mal remboursée par la sécu, sur de l’eczema…

La question: est ce que cette crème qui me soigne devrait être considérée comme un médicament, et à ce titre, pourquoi la sécu ne la prend elle pas en charge ?

Corollaire de la question : ce que je suis en train de traiter (mais pas de soigner, vu que c’est chronique), est ce que c’est une maladie ?

Question suivante: qu’est ce qu’une maladie ?

Inversons la question. Le contraire de la maladie, c’est bien la santé. La nouvelle question est donc:  quelle est la définition de la santé ?

Nous voici enfin sur une question qui a une réponse.
L’OMS a apporté une définition à la santé en … 1946 !
Tout d’abord nous apprenons que , selon l’OMS , la santé n’est pas l’état contraire de la maladie. Ni une absence de maladie.
« La santé est un état de bien être total physique, social et mental de la personne « .

Oups, c’est vaste comme définition.
Si l’on ne s’interesse qu’au physique, l’état de bien être total, dans notre société, passé 40 ans, c’est un peu irréaliste, et en tous cas jamais permanent !  Entre la fatigue, le moral qui fluctue, l’arthrose qui s’installe , les genoux qui grincent, les vertèbres qui coincent, les yeux qui floutent, et la mémoire qui flanche. Si je m’attache à la définition, cela signifie donc que tous les gens âgés sont en mauvaise santé.
Sans parler du bien être social, composante inattendue d’un état de santé, mais qui élargit sans conteste le contexte de maladie.

Il apparait alors que la définition est satisfaisante, mais insuffisante.

Surtout, il apparait que la prise en charge de la santé d’une population ne peut se baser sur cette seule définition.

En effet, dans ce cas, on devrait me prendre en charge l’intégralité de ma crème, et du reste, et aussi de mes impôts dont la ponction me jette parfois dans le malaise social.

On en conclue donc que, contrairement à ce que pensent une majorité de personnes dans notre pays, « l’assurance maladie » est loin d’être une « assurance santé ».  Elle doit prendre en charge la maladie, mais pas la « non-santé ».

Les gens en « non-santé », voire en mauvaise santé, n’étant pas forcément des malades.

CQFD, ma crème n’a donc pas besoin d’être remboursée, parce qu’en fait elle ne soigne pas une maladie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s