La mauvaise voix du régime

 

Etre en permanence au régime dans sa tête, et jamais dans les faits ! telle est ma situation quotidienne. C’est une vraie fracture de l’âme.

 

L’histoire de mon régime pourrait être assimilée à cette petite voix de cerveau gauche, sans cesse en vibration, qui instille à la fois les conseils avisés et les ordres de ne pas les suivre.. Qui arrive à rendre tellement impératifs les ordres insensés que la propriétaire de la petite voix ne prend jamais la bonne voie, mais systématiquement déraille vers la déraison de l’alimentation

 

La résonnance de la petite voix perfide est plus ou moins audible selon les moments. Le matin au réveil, la voix de la raison l’emporte et rester raisonnable n’est pas un souci alimentaire. A midi, cela reste encore facile. Même si le privilège, dans le feu de l’action, va, malgré les conseils de la voix, vers les aliments les plus caloriques. Mais le soir, quand s’arrête l’action, le retour à domicile est, soudain, un signal encore mal expliqué jusqu’à ce jour, de prise de pouvoir de la petite voix.

Cette voix discordante, murmurant d’un côté « tu dois maigrir », de l’autre « tu dois manger », sème le trouble, et induit l’anarchie. Elle pousse à manger, manger n’importe quoi, et il n’est plus question à aucun moment de ressentir la satiété, ni même le plaisir. Il n’est plus question de s’arrêter. Poussée par la voix, il devient alors nécessaire de manger pour la faire taire, pour entasser sur sa culpabilisante litanie du soir des couches de sucre et de gras. Elle ne s’apaise pas. Des heures durant, elle murmure sa méchante mélopée … « mange sans songer à la culpabilité, sans te poser de question, sans te demander si tu en as envie, ou si tu as faim. Mange, car tu ne sais rien faire d’autre pour apporter un peu de douceur dans ta vie »

 

Les kilos sacralisent les victoires successives de cette petite voix assourdissante.


Alors finalement, ce qu’il faut, ce n’est pas se mettre au régime tous les matins. Je crois que c’est cette méthodologie inadaptée, chaque jour renouvelée à l’identique nullité, qui met en échec toutes les tentatives de retour à un ordre alimentaire.

 

En fait, c’est le soir, et le soir seulement que les efforts de concentration doivent porter.

 

Y réfléchir dans les jours à venir

4 réflexions sur “La mauvaise voix du régime

  1. Quandon a des problèmes de poids et donc des problèmes avec son corps, on a un rapport avec l’alimentaton qui est à jamais différente..; Manger n’est jamais un juste anodin comme celui qui mange sans ces problèmes là… Lui il se nourrit simplement, il pense au plasir aussi. Nous on pense poids, calories, retombées sur la balance, la santé, le moral… L’alimentation, les aliments deviennent des sujets de reflexions onminprésents. Je suis dans cette situation depuis que je suis enfant avec ce sentiment intérieur que ça ne sera jamais facile de dire je me suis nourris aujourd’hui. Sourire Bien à toi Carole M http://avecou100kilos.over-blog.com/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s