Plan cancer 2009-2013

 

 

Plan cancer 2009-2013

5 axes, 30 mesures et 118 actions

 

5 AXES

____________________________________________

 

RECHERCHE

5 mesures – 26 actions

Assurer le transfert rapide des avancées de la recherche au bénéfice de tous les malades

Mesures 1 à 5

 

OBSERVATION

4 mesures – 12 actions

Mieux connaître la réalité des cancers en France

Mesures 6 à 9

 

PRÉVENTION – DÉPISTAGE

8 mesures – 37 actions

Prévenir pour éviter des cancers ou réduire leur gravité

Mesures 10 à 17

 

SOINS

7 mesures – 27 actions

Garantir à chaque patient un parcours de soins personnalisé et efficace

Mesures 18 à 24

 

VIVRE PENDANT ET APRES UN CANCER

6 mesures – 16 actions

Améliorer la qualité de vie pendant et après la maladie, combattre toute forme d’exclusion

Mesures 25 à 30

 

 


3 THÈMES TRANSVERSAUX

 

Trois grands thèmes transversaux structurent et irriguent la stratégie du plan.

Ils y sont priorisés et se retrouveront dans chaque axe à travers des mesures et des actions spécifiques.

Ils représentent en soi de nouveaux défis auxquels doit faire face la lutte contre les cancers.

 

 

Ils visent :

 à mieux prendre en compte les inégalités de santé pour assurer plus d’équité et d’efficacité dans l’ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;

 

 à stimuler l’analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;

 

 à renforcer le rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.

6 mesures « phare »

AXE RECHERCHE

__________________________________________________________________________________

Mesure 1 Renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire.

Labelliser cinq sites de recherche pluridisciplinaire en cancérologie. Sélectionnés sur une base compétitive, ces sites devront accélérer le transfert entre la recherche scientifique et les soins aux malades.

Augmenter de 50 % la participation des malades aux essais cliniques. L’effort portera en priorité

sur les populations les plus vulnérables, enfants, personnes âgées, tumeurs rares et formes graves.

Mesure 3 Caractériser les risques environnementaux et comportementaux.

Consacrer plus de 15 % du budget de recherche mobilisé par le plan à l’analyse des risques

environnementaux et comportementaux.

Contribuer au séquençage complet du génome des cinq cancers les plus fréquents.

Cet objectif s’inscrit dans le cadre de l’effort de collaboration mondiale sur le génome tumoral.

 

AXE OBSERVATION

_____________________________________________________________________________________

Mesure 6 Produire et communiquer annuellement des informations sur le cancer et sur la cancérologie.

Produire chaque année une analyse de la répartition des cancers sur tout le territoire.

 

 

AXE PRÉVENTION – DÉPISTAGE

____________________________________________________________________________________

Mesure 14 Lutter contre les inégalités d’accès et de recours aux dépistages.

Augmenter de 15 % la participation de l’ensemble de la population aux dépistages organisés. Cette augmentation devra être de 50 % dans les départements rencontrant le plus de difficultés.

 

AXE SOINS

______________________________________________________________________________________

Mesure 18 Personnaliser la prise en charge des malades et renforcer le rôle du médecin traitant.

Faire bénéficier 80 % des patients au moins d’un programme personnalisé de soins. Ce programme devra systématiquement impliquer le médecin traitant.

 

AXE VIVRE PENDANT ET APRÈS UN CANCER

_____________________________________________________________________________________

Mesure 25 Développer une prise en charge sociale personnalisée et accompagner l’après cancer.

Faire bénéficier 50 % des patients au moins d’un Programme personnalisé de l’après cancer.

Ce programme prendra en compte les besoins individuels de surveillance médicale, de soutien psychologique et social

1-13

Une réflexion sur “Plan cancer 2009-2013

  1. Pas trop tôt de penser à l’après cancer, moi et mes amis(es) bataillons depuis 2002 pour avoir des subventions non pérennes pour rémunérer une psychologue-clinicienne pour encadrer des groupes de paroles en dehors du milieu hospitalier en Franche-Comté. En 2009, 2 sur Besançon, 1 sur le plateau de Morteau, jolie victoire pour une petite association de patients. Donc nous avons créé A.V.E.C., Association Vie Et Cancer, et tous les ans je me livre à la recherche des Appels A Projets, 1 fois l’Inca, 1 fois la DRASS, 5 fois le GRSP…. Et comme par magie ceux d’en haut font des lois sans regarder ce qui se fait sur le terrain, ce sera de nouveau à nous à adapter nos dossiers pour qu’ils correspondent aux idées tombées du ciel de nos dirigeants et qu’ils collent aux critères avec les bons indicateurs. En tant que représentantes des usagers j’ai découvert votre site lors de la préparation de mon intervention lors de la 1ere journée d’Education Thérapeutique devant 200 de vos collègues et épaulée par seulement 10 autres R.U. ; Bien a vous et au plaisir de continuer de vous lire. Cecdile

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s