maltraitance administrative

Objectif visé : refaire passeports et carte d’identité de la famille

 

Lieu de l’action : la mairie de ma ville de 30000 hbts

 

Demande du jour : seulement savoir quels sont les documents nécessaires pour déposer une demande des documents

 

Arrivée sur le lieu du tournage (en rond) : 15h45

 

Scène n° 1 : accueil de la mairie. Ne peut me donner que l’imprimé décrivant les documents nécessaires à l’établissement de la carte d’identité. Pour le passeport, prendre un ticket, et attendre

 

Scène n°2 : salle d’attente du bureau des passeports

Déjà 2 personnes.. et moi, ça fait 3. Une est déjà bien énervée. Il est 15h50 et on lui avait donné un rendez vous à 15h30, elle apporte le dossier complet. Quand elle est arrivée au rendez-vous, on lui a dit : prenez un ticket et attendez !

 

Scène 2, acte 2 : le bureau de l’état civil. Bien visible, les portes sont vitrées

4 fonctionnaires de mairie.

L’une reçoit quelqu’un

L’autre va passer au téléphone les ¾ d’heures que j’attendrai dans la salle d’attente. C’est celle là qui me recevra tout à l’heure

La troisième vaque avec des papiers dans les bras

La quatrième bosse (ou en tout cas se concentre) sur  un ordinateur

 

Scène 3 : 16 h 20 : les piétinements se font exaspération. Celle qui vaquait avec des papiers passe la tête par la porte, et nous demande ce qu’on attend. Explications reçues, elle retourne vaquer entre les bureaux, puis disparait définitivement. Pour quelle raison est elle venue poser la question ?

 

Scène 4 : 16h40 : déblocage… les 3 énervés de la salle d’attente sont appelés en même temps. Forcément, vu que la mairie ferme à 17 heures, elles accélèrent en prévision de l’évacuation

 

Scène 5 : rencontre avec la préposée en paperasserie administrative. Me remet l’imprimé à remplir pour le passeport (3 minutes). Me surligne les documents à préparer (3 minutes). Me fixe un rendez vous pour venir déposer les documents remplis. Rendez vous … fin mai pour moi, mi juin pour les papiers de ma fille.

 

Si j’ai bien compris,  au regard de la personne qui attendait avec moi : Avoir rendez vous signifie : tu arrives à l’heure du rendez- vous,  tu dois prendre un ticket, et attendre que l’on te reçoive, temps d’attente indéterminée

 

Fin du tournage : presque 17 heures. La grille de la mairie est fermée, on sort par la petite porte sur le côté

 

La vraie maltraitance dans ce drame en 5 actes, un comix du guichet administratif, se trouve dans l’impuissance… on est furieux, impatient, on piétine, mais si l’on gueule contre ce (dés)ordre établi, on se fait rembarrer, remettre à sa place. Une seule solution, attendre et ravaler ses sarcasmes, face à des gens qui vous diront que, de toutes façons, ils n’y sont pour rien…

 

Et si je tentais une ou 2 consultations organisées comme ça, juste pour comparer les réactions des patients ?

administration.jpg

8 réflexions sur “maltraitance administrative

  1. Et n’oubliez pas la machine à ticket et le questionnaire à la fin de la consultation ou en rendant la carte vitale. Mine de rien c’est une excellente idée , on pourrait demander à tous les bloggeurs médecins de tenter l’experience dans leur cabinet, on rassemblerait les données et on en tirerait les conclusions. Bon article et surtout tellement vrai 😉

    J'aime

  2. Merci pour ce rapport tellement vrai. Je ne suis pas méchante du tout, mais ceci dit, j’enverrais cet article au maire, a remettre en main propre. Ou alors, je demande « audience » au maire pour être certaine de lui remettre moi même le papier (et un autre pour voir si un deuxième groupe de travail fait aussi vite). Nous payons ces personnes qui travaillent chez nous et pour nous (mairie = hôtel de ville = notre hôtel = chez nous aussi, donc je peux y passe la nuit puisque j’y suis chez moi aussi !!!!) Mais sincèrement, je le ferais si ce cas m’arrivait. Il faut juste avoir a perdre un peu de temps. La colère permet d’avoir un peu de temps et de remettre les salariés en place quand c’est nécessaire. Cet article ne me donne pas du tout envie de rire, je vie au quotidien la même chose, je suis « invalide » mais sur mes deux jambes, donc ça ne se voit pas, mais voilà, je ne peux pas médicalement parlant me permettre de passer tout ce temps a attendre, et je suis obligée afin d’accélérer le processus, de sortir mes papiers de personne « handicapée » (la honte, j’ai 50 ans) et d’expliquer que ….je dois faire vite et passer devant tout le monde si ils ne veulent pas avoir une catastrophe avec moi… Alors, au choix, ou vous vous mettez sérieusement en colère, soit vous faites le mouton et vous suivez…. Je refuse de devenir un mouton, et je me bouge. Vous avez de quoi faire bouger le service, servez vous en, cela permettra peut être a tous, vous y compris, de vivre des jours sereins. MERCI POUR CET ARTICLE A NE PAS PERDRE. AMICALEMENT, KELLY

    J'aime

  3. J’adore l’administration et leurs réprésentants… Je serai d ‘avis de les mettre ens tage dans le privé avec des objectifs à tenir, des primes de résultats, des rapports à établir pour qu’enfin ces gens se rendent compte ce que le mot TRAVAIL veut vraiment dire. J’aurai mille exemples à raconter d’aventure perso avec ces gens sans doute récruter sur des compétences qui ne sont pas à la portée de tous et toutes… La mauvaise foi et le mépris pour ce que j’en connais.. Je sais, je suis affreuse… Mais j’assume. Pourtant rien de mieux que le service dit PUBLIC mais sans leurs agents alors. Bien à vous Carole M

    J'aime

  4. Le téléphone ,pour la demande de renseignements est nettement plus rapide …..A moins qu’elles ne répondent pas au téléphone !)) La scène est bien décrite et me fait sourire….;)

    J'aime

  5. Le privé n’a rien à envier à la fonction publique…..Je m’explique ;)::: Ravalement de façade de notre immeuble ..Affiche : »entrep xx vous propose ,en accord avec l’entrprise YY de changer…bla bla…. » Je saute sur le telephone pour m’inscrire ::::AUCUNE DES 2 SECRETAIRES DES ENT n’etaient au courant de quoi que ce soit… Le syndic encore moins….!! J’étais FURIEUSE ..!!! REPONSE DEMAIN peut etre…..;) J’ai pensé à votre article ……..!

    J'aime

  6. Ca me rappelle un peu mon hôpital. Bureau des consultations, cinq guichets ouverts, une seule personne en salle d’attente. La machine à tickets sonne, l’afficheur indique le numéro du « prochain » client. Mais la seule personne présente n’a pas le bon numéro. Des voix surgissent des guichets: « C’est toi qui l’a fait le 59 Mado? » « Non, Fred, j’en suis au 47… » « Alors c’est Marie… Marie…. Marie Ho! Tu es là? » Ubu, Kafka et Courteline n’ont rien inventé… patrick

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s