manager par la crise

Je vais sous vos yeux ébahis, décrire pour la première fois un nouveau mode de management de crise

 

Dans ce mode la, il ne s’agit plus de gérer les situations de crises.

 

Il s’agit en fait de créer des crises ,

 

la démarche ayant pour objectif de fournir des raisons valables d’être directif

 

Créer une crise est assez facile, de nombreuses méthodologies sont garantes de  succès.

 

 Par exemple, balancer de force un projet à une équipe en changeant ses habitudes, les relations interpersonnelles, et cela après un semblant de concertation. Le changement est imposé brutalement au motif que l’équipe n’a pas su se concerter. Alors qu’elle n’en a tout bonnement pas eu le temps … le temps, ce mot indispensable au travailleur, insupportable au manager ! Le lancement du projet confirme les dires du manager, qui démontre à chaque occasion l’incapacité de l’équipe  alors qu’elle est seulement dans  la nécessaire adaptation au changement.

 

Autre méthode : on discrédite la personne de confiance de l’équipe, on la met en défaut de manière systématique. L’équilibre de la personne visée vacille, et son service entier le ressent. Le manager arrive alors en terrain fragilisé, stigmatise la personne  volontairement affaiblie , et ainsi il peut prendre la main à sa guise au motif de l’insuffisance de l’encadrement.

 

Dernière méthode, et pas des moindres. On impose à l’ensemble de l’équipe des contraintes motivées par des raisons stupéfiantes. Par exemple, dans un hôpital, on décide d’arrêter les examens d’un bloc opératoire à une heure X, au motif que les aides soignants doivent partir à l’heure. On passe sur le fait que tous les autres intervenants sont la. On oublie ce faisant,  qu’on est dans le privé et que le double discours demande aux praticiens de faire du chiffre au maximum.  Enfermés dans cette double contrainte, on les attend,  on leur propose même de discuter… et quand ils arrivent pour tenter une concertation avec l’encadrement, on les accuse d’avoir géré l’impatience du personnel à partir par leur comportement hautain et désagréable. On reprend donc les choses en main, pour cette raison que les médecins ne sont pas dignes de confiance, se comportent mal, et ne pensent qu’a gagner le max de pognon.

 

Pourquoi cette manière de faire

Parce que cela permet au management de prendre systématiquement des décisions directives, non concertées, d’exercer une pression quasi dictatoriale sur le fonctionnement de l’entreprise

 

Parce que certains managers pensent obtenir bien plus de résultats probants avec cette manière de procéder, qui a le mérite d’éviter discussions, concertations et temps d’accord autour des sujets

 

Parce que certains  managers préfèrent prendre des décisions pour les autres, seuls dans leur bureau, convaincus de leur droit divin à disposer de la vie professionnelle des personnes de leur entreprise.

 

Parce que certains managers prennent des décisions hâtives, et souvent en changent tout aussi hâtivement, selon les contacts établis. Comme si c’était le dernier qui avait parlé,  qui avait raison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s