Les 10 lois du dossier administratif en santé

 

Loi n°  1 : Pour obtenir une autorisation d’exercice dans un établissement de santé, un dossier est obligatoire

 

Loi n° 2 : Le remplissage du dossier sera forcément confié à un administratif forcément ignorant du sujet

 

Loi n° 3 : Si par hasard on mandate un praticien, en première lecture, les questions  lui semblent familières et le dossier parait d’une extrême simplicité   

 

Loi n° 4 : En fait en seconde  lecture  la moitié des items du  dossier contient des demandes de données chiffrées que personne n’a pensé à colliger jusqu’à présent.

 

Loi n° 5 : Entrée en scène de Sainte Audit et de ses démons bureaucratiques

 

Loi n° 6 : Troisième lecture : les questions d’ordre général demandent la sortie de 50 documents preuve

 

Loi n° 7 : Les fichiers des  éléments preuve demandés sont dans un des dossiers de l’un des ordinateurs de l’une des personnes de la direction, mais, lequel ?

 

Loi n° 8 : La même question que l’an dernier ?.. attention elle est inversée !    

 

Loi n° 9 : Même si les audits sont réguliers et  les réunions soutenues, il y a toujours un nouvel item à compléter auquel personne n’avait songé  

 

Loi n° 10 : Pour donner les bonnes réponses : comprendre les questions. Sachant qu’on ne dira pas de mal ici de celui qui les a imaginées, ni de celui qui les a rédigées, mais qu’on n’en pense pas moins.

 

 

 

3 réflexions sur “Les 10 lois du dossier administratif en santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s