Petite visite informative et informelle – Dans le monde mystérieux et virtuel – de la Téléconsultation.

La télémédecine, et plus particulièrement l’une de ses composantes, la téléconsultation médicale, tout le monde a un avis sur le sujet, généralement très tranché, et peu négociable.

Sauf que… parmi ceux qui donnent leurs avis, du médecin libéral pur et dur à l’hospitalier qui dépend de sa direction, du plus jeune au plus vieux, en passant par des médecins représentatifs de la profession, je pense aux présidents de syndicats notamment, l’impression est souvent une méconnaissance de ce dont ils causent en bien ou en mal.

Téléconsultation du médecin libéral, plateformes privées dites « commerciales », téléconsultation à l’hôpital, place des plateformes de prise de rendez-vous type Doctolib, parcours de soins, absence d’examen clinique, matériel connecté, place du médecin traitant, remboursement ou non des consultations en ligne, médecine au rabais, petite bobologie, mais qu’y a-t-il donc dans la téléconsultation qui génère tant d’avis péremptoires par des gens souvent mal informés.

Tout d’abord, pour cet article, j’ai clairement des liens d’intérêt. Je suis directeur médical d’une plateforme de télémédecine… C’est un inconvénient à vos yeux pour en parler ? Soyez assurés que l’avantage c’est que je connais bien le sujet. Bien connaitre un sujet parce qu’on est partie prenante ne signifie pas que l’on soit partial. Je vais donc vous décrire de manière objective la téléconsultation sous ses formes les plus pratiquées à ce jour, début 2020.

On ne va pas parler ici de télésurveillance, ni de télésuivi, ni de téléconsultations hospitalières. Juste de ce qui se passe en médecine de ville.

herve-half-1 Continuer de lire « Petite visite informative et informelle – Dans le monde mystérieux et virtuel – de la Téléconsultation. »

Marre des médecins, je veux de la médecine douce…. Je vais me soigner à la Fakemedecine…  

Ce que les patients attendent de la médecine ? La santé, bien sur ! Quelle santé ? La bonne santé, la guérison des maladies, et la prévention pour garder la santé. Mais aussi, la suppression ou au moins une aide dans la gestion de leurs maux aigus et chroniques. Pour ce faire, les médecins conseillent généralement des médicaments, mais en tant que patient, chacun est moyennement prêt à prendre des médicaments. Ils font plutôt peur. Ce n’est pas naturel, c’est chimique. Donc potentiellement à risque d’effet indésirable grave. Il y a d’ailleurs eu tant d’histoires ces dernières années, autour des … Continuer de lire Marre des médecins, je veux de la médecine douce…. Je vais me soigner à la Fakemedecine…  

Un médecin dans l’avion, un pilote en consultation …

Pour gérer la conduite d’un avion, la présence du commandant de bord est nécessaire et incontournable. On n’essaye pas de s’en passer, on ne demande pas à un autre que le pilote de faire décoller ou atterrir l’avion. Bien qu’équipés de nombreux systèmes de mesure, de calcul, d’intelligence artificielle, de pilotage automatique, il est une évidence : on ne peut se passer du cerveau humain aux commandes d’un avion. Pis, l’humain est tellement indispensable qu’on en met 2 au cas où l’un viendrait à être défaillant. La délégation de tâches existe, mais c’est le responsable qui décide quand et comment déléguer. Et le décideur est bien le pilote. Pas son adjoint, et encore moins une personne n’ayant pas le diplôme nécessaire au pilotage de l’avion.

Par ailleurs, les pilotes étant indispensables, on prend, autant que faire se peut, soin d’eux. On se préoccupe de leur qualité de travail, afin de minimiser leur stress, d’augmenter leur confort http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%20115.  On ne les fait pas travailler au-delà des temps de travail légaux, car la fatigue est un facteur connue d’erreur.  On ne leur demande pas non plus de gérer les documents administratifs de tous les passagers. Juste leurs propres documents, déjà nombreux, en terme de qualité, risque, suivi de leurs actions. En revanche, ils ne s’occupent pas des passeports de leurs clients, de leur faire payer le voyage, de gérer leur montée dans l’avion, etc…avion santé Continuer de lire « Un médecin dans l’avion, un pilote en consultation … »

Du refus de nouveaux patients à une proposition de modifier le parcours de soins…

Près d’un médecin traitant sur deux (44 %) refuse de nouveaux patients. Une enquête diligentée par l’UFC-Que Choisir confirme qu’il y a plus de problème que ce qu’on croyait.  

L’UFC déplore une telle situation, à juste raison.

Cependant, suffit pas de déplorer puis d’enchainer la déploration avec SA solution personnelle, laquelle réside pour l’essentiel dans un truc simple : yaka forcer les médecins à s’installer là ou l’on a besoin d’eux.

Avant de conclure sur un malentendu, et de toujours se rabattre sur cette solution magique, la contrainte à l’installation, il vaudrait mieux prendre un petit temps de réflexion.  Pourquoi la contrainte ne peut pas être la bonne solution ?  Et comment on pourrait trouver un truc qui débloquerait la situation?

médicament bateau Continuer de lire « Du refus de nouveaux patients à une proposition de modifier le parcours de soins… »

20  Dooubles MESSAGEs en médecine… et leur réalité.

Dire les choses, c’est bien, dit-on. Cependant, en matière de santé, émettre des messages à double entrée et pas réalistes, ne suffit pas à régler les problèmes actuels de la médecine.

Parce qu’à message, il y a message sous-entendu (autrement appelé non-dit), et réalité qui ne colle pas avec le message envoyé.

Voici 20 dooubles messages hyperclassiques, hypermédiatiques, sur la santé, relayés par ministère, politiques, agences de santé, médias. Et à côté, ce qui se passe dans la réalité. Démontrant qu’en santé, ce n’est pas parce qu’on dit, qu’on fait, ni parce qu’ils veulent, qu’on peut.

Double-Message-Copy Continuer de lire « 20  Dooubles MESSAGEs en médecine… et leur réalité. »

#BalanceTonMédecin #BalanceTonPatient: Ce que vous dites des autres en dit beaucoup sur votre personnalité …

Réaction à des Hashtags choquants sur Twitter #BalanceTonMédecin et #BalanceTonPatient Et démonstration, article scientifique à l’appui, qu’en fait: Ce que vous dites des autres en dit beaucoup sur votre personnalité Déjà, Pourquoi dire publiquement du mal de son médecin, des médecins en général, d’un patient, des patients en général ? Quel est l’objectif poursuivi en mettant ses griefs sur la place publique ? Stigmatiser n’a jamais été porteur de progrès, sinon, cela se saurait. En réalité, et si tous ces échanges,  certains critiques, négatifs, voire dégradants, d’autres au contraire positifs et bienveillants, n’étaient pas le reflet de la réalité, mais juste le … Continuer de lire #BalanceTonMédecin #BalanceTonPatient: Ce que vous dites des autres en dit beaucoup sur votre personnalité …

L’étrange affaire du choix des internes IDF Octobre 2019

Selon les interlocuteurs, selon ce que l’on veut faire d’eux, les internes en médecine sont décrits comme des médecins en formation aux études financées par l’état, ou bien comme des médecins indispensables au fonctionnement des hôpitaux.

Le discours sur les études médicales payées par l’état est récurrent. Cette affirmation est reprise par certains quand il s’agit de convaincre que les médecins sont de mauvais citoyens, auxquels, non seulement on aurait financé 9 ans d’études, mais qui, de plus, vont continuer à vivre aux frais de l’état via le financement de leurs consultations par la sécu.

La réalité démontre pourtant que les internes en formation ne sont pas des apprentis payés par la collectivité, mais au contraire les indispensables pièces du puzzle de la santé plutôt disloquée actuellement. 

Si vous ne croyez pas cela, que les internes, jeunes médecins en formation, sont des pièces maîtresses du puzzle santé publique,  voici une histoire qui va vous raconter comment on les utilise comme des pions, alors que la responsabilité de l’échec ne vient pas d’eux.

Voici l’étrange affaire du choix des internes de Médecine Générale. Elle se déroule en octobre 2019, en Ile de France, Paris et départements limitrophes. pions 2 Continuer de lire « L’étrange affaire du choix des internes IDF Octobre 2019 »

Vaccin contre la grippe: filières de prise en charge et étonnement du docteur…

Quelques fois, je sors de ma spécialité pour collaborer avec une équipe médicale.  Et ainsi, je me suis penchée sur la vaccination contre la grippe.

Modalités réadaptées chaque année depuis quelque temps, avec arrivée des pharmaciens dans la boucle de la vaccination. En 2018, dans 4 régions tests, en 2019 dans tout le pays, mais pas forcément chez tous les pharmaciens, car ils doivent répondre à des critères stricts pour être agréés à vacciner, et de plus ne peuvent pas vacciner tous les patients souhaitant un vaccin de grippe, comme on le verra ci dessous.

Pharmaciens autorisés à pratiquer l’injection du vaccin anti-grippal

Ils doivent remplir les 3 conditions suivantes :

– être volontaire, inscrit à l’Ordre des pharmaciens et formé. Le pharmacien doit avoir validé une formation DPC conforme aux objectifs pédagogiques définis par un arrêté du 23 avril 2019 ;

– répondre aux conditions techniques fixées par la règlementation (espace de confidentialité) ;

– déclarer l’activité de vaccination à l’agence régionale de santé.

 

Pour le vaccin anti-grippal 2 filières de prise en charge sont proposées aux patients selon leur état de santé.

Je vais tout d’abord vous expliquer ces 2 filières en détail, puis, après je vais vous donner mon impression, et franchement, après avoir regardé en détail ces filières, un point m’a stupéfié, je vous dirai quoi et on verra si vous partagez mon opinion.

Les recommandations vaccinales grippe en 2019 : Continuer de lire « Vaccin contre la grippe: filières de prise en charge et étonnement du docteur… »

Je suis … retraitée, comme ils disent !

De même qu’il m’a fallu des années pour réaliser que j’avais eu un cancer, il m’en faudra aussi quelques-unes, je crois, pour réaliser que je suis un médecin… retraité Et oui, ça y est, c’est fait ! Je ne suis plus médecin clinicien en exercice ! FINI ! Cette séparation est mon choix. Un choix étonnamment déclenché il y a 2 ans, dans une réception, par un monsieur que je ne connaissais pas, dont je ne me souviens pas, et qui, déprimant suite à sa retraite, m’a dit «  vous savez, à la retraite, on n’a plus de vie sociale »… Cette phrase magique … Continuer de lire Je suis … retraitée, comme ils disent !