les dysfonctionnants permanents

Vu cet après midi une jeune femme de 28 ans qui court les médecins car elle a toujours mal quelque part.

Elle a vu pas mal de rhumato . Un confrère que je connais, assez sensé, lui a dit qu’elle a un syndrome de Tietze. Il  s’agit d’une douleur sur le cartilage costal, qui n’a aucun caractère de gravité.

Elle a souvent des douleurs dans la poitrine , ce qui lui a occasionné un bilan cardiologique complet , à plusieurs reprises à ce que j’ai compris.

Elle est en cours de bilan dans un grand hopital Parisien pour ses douleurs diffuses, avec un rhumato si j’ai bien compris

Car évidemment elle vient les mains vides, n’apporte aucun des résultats des examens, dit ne pas se souvenir quand et qui elle a vu. Heureusement, quand elle consulte dans la clinique j’ai une traçablité informatique, qui m’a permis de voir qu’elle vient aux urgences fréquemment, mais surtout qu’elle a eu 5 fois les mêmes examens biologiques depuis le mois d’Aout, tous normaux.

Le motif de la consultation de gastro est : je veux savoir ce que j’ai à l’intérieur. … Seulement, cette patiente n’a aucun trouble digestif, en dehors d’une banale  constipation, qu’elle ne veut évidemment pas prendre en charge par un traitement. 

Ce qu’elle désire, c’est qu’on aille voir. Voir à l’intérieur pourquoi elle dysfonctionne.

En l’absence de troubles suspect, dans un tableau de douleurs diffuses, à 29 ans, et avec une constipation, j’ai bien sur refusé de faire des examens digestifs. Dont le risque serait supérieur au bénéfice.

Je ne crois pas qu’elle a compris. Il me parait sur qu’elle va continuer à voir des médecins, et finir par trouver un gastro qui acceptera de lui faire des examens totalement inutiles pour elle.

Elle fait partie d’un groupe de patients, qui ont beaucoup recours au gastro, d’ailleurs, et qui sont des dysfonctionnants permanents. Toujours mal quelque part, mais surtout cela les rend toujours anormalement inquiets. Mal = pas nor/mal….

A ces patients , on peut tout à faire dire: Ok vous avez toujours mal quelque part, mais inquiétez vous seulement si la douleur dure plusieurs jours de suite, sans modification. Ou si elle est toujours au même endroit. En effet, celui qui a mal un coup à droite, un coup au milieu et un coup à gauche, a rarement une pathologie grave.

2 réflexions sur “les dysfonctionnants permanents

  1. Bonsoir je viens de lire votre message et je comprends que vous soyez un peu désabusé par ce type d attitudes, mais je la comprend aussi. j ai moi meme un syndrome de tietze qui me pourrit la vie depuis 3 ans, nous avons fait ts les examens, tout est normal hormis une gastrite qui elle aussi est apparue à la meme periode (qui a déclanché quoi ???) . La peur réside dans le fait que l on vous diagnostique qq chose mais qu en fait il n y a rien pour soigner si ce n est le temps qui passe. il y a bien les anti inflammatoires mais mon estomac ne les supporte pas alors voilà ça fait trois ans que j ai mal, je sais que ce n est pas grave mais avoir toujours une douleur permanente finit par vous taper sur le cerveau ! bonne continuation

    J'aime

    1. Vous ne faites donc pas partie des dysfonnants permanents puisqu’il y a une explication à vos troubles !Le sd de Tietze est lié à une irritation d’un nerf intercostal. Il y a donc des traitements éventuels: injection anesthsique au niveau de la douleur, voire ostéopathie de la charnière dorso-lombaire.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s