DE LA VILLE A L‘HOPITAL, DU PARCOURS DE VIE AU PARCOURS DE SOINS

Même article que hier, retravaillé.
Je ne suis pas encore satisfaite à plein
Je l’ai donné à lire à 2 lecteurs de mon comité de rédaction
Ensuite, si vous faites partie des 8000 ou 10000 personnes à qui ce journal médical est adressé, vous pourrez me reconnaitre sous mon vrai nom !

DE LA VILLE A L‘HOPITAL,  DU PARCOURS DE VIE AU PARCOURS DE SOINS

 

Un jour ou l’autre, la longévité amène à considérer sa santé avec  une vision longitudinale. L’éclatante et insolente invulnérabilité de la jeunesse s’estompe peu à peu, avant de faire partie d’un passé regretté. Tout ces évènements de vie passant inéluctablement par les chemins de la médecine.

Du parcours de vie au parcours de soins… Le jour où la santé s’estompe, la qualité du système de soins entre dans la rubrique des exigences du patient. Dès lors que la santé prend le chemin d’un lit d’hôpital, devient horizontale, chacun découvre les vertus de sa transversalité, et les inéluctables problèmes de circulation … entre la ville et l’hôpital.   Tant de médecine et  tant de médecins pour un patient et sa bien-portance ! La transversalité de  la ville à l’hôpital et vice versa, c’est un flux d’échanges d’informations dans les deux sens, mais aussi et surtout dans le sens du bien du malade.  

L’usager remarque vite combien les approches et les procédures sont morcelées, et travaillées en autonomie. L’abord en est décourageant et parfois inefficace, autant pour le patient que pour les médecins. L’information ne circule souvent guère mieux que les voitures sur l’Autoroute A86 aux heures de pointe.  Chacun y allant de sa spécificité, de son urbanisme médical personnel, organise à sa guise son propre espace et sa circulation. Médecine de ville et médecine hospitalière, privé et public…. Des intervenants traités différemment qui devront pourtant tous offrir les mêmes traitements aux malades.

Le patient rencontre un maillage dense, mais dont l’horizon lui parait parfois aussi opaque qu’une savane exotique. Il risque de se faire piéger dans les filets. Toutes ces mailles, ça ne leur dit rien qui vaille, aux patients. Ils n’ont pas toujours la patience, ni la connaissance, pour se frayer le bon chemin dans ce qui leur apparaît comme un labyrinthe.  A quelle liane, à quel lien se raccrocher, pour prendre la bonne direction des opérations ?

Ou est la référence ?. Ou est le bon sens ?  Il est indispensable de mieux organiser l’espace et la circulation. Les  multiples aspects de la pratique médicale, ville et hôpital, médecine privée et publique, constituent une solide ossature, quoi qu’on puisse en dire. Des réseaux assurent les liaisons, fils de soie, parfois encore ténus, mais souvent déjà solides, réseaux que le patient pourra emprunter au long du chemin de sa santé perdue ou retrouvée, ou conservée. A condition que ces réseaux soient les garants de la lisibilité du parcours de sa maladie. A l’échelle de son village, de sa ville, puis de la ville d’à coté.

Autour du patient, se tissent patiemment des voies de communication en réseau, intégrant les nouvelles technologies et un solide maillage.  L’échange et l’harmonisation entre les acteurs de santé sont les clés de voûte de ces processus. Il est essentiel de tout mettre en oeuvre afin que le patient, sa vie quotidienne, son présent mais aussi son devenir, et bien sur, l’information qui le concerne, empruntent tous la même route, dans le même wagon, et dans la même direction…. celle de l’optimisation de sa prise en charge.

Une réflexion sur “DE LA VILLE A L‘HOPITAL, DU PARCOURS DE VIE AU PARCOURS DE SOINS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s