quelle est la bonne motivation ?

Un de mes sujets principaux de mécontentement, c’est mon poids

Malgré le fait que je sois médecin, que je connaisse bien les préceptes nutritionnels , je suis trop grosse.

Il y a 2-3 ans, je suis sortie de la zone du surpoids pour rentrer dans celle de l’obésité. Et maintenant je m’y maintiens

Pour une raison indéfinissable exactement, pas moyen de tenir un régime restrictif plus de quelques jours. Je ne suis plus si jeune, j’ai fait pas mal de régimes, il faut dire que je ne maigris plus facilement, et que je n’arrive pas à perdre quand je me restreins. Ce qui me décourage vite.

J’ai entamé une réflexion sur l’alimentation, à l’aide des livres écrits notamment par Zermati et Apfeldorfer. Cela m’a permis de retrouver (de trouver plutot) une paix alimentaire que je ne connaissais pas. J’ai bien appris à manger de tout, à sortir de la restriction cognitive. Au début cela m’a fait grossir (du coup je suis arrivée dans l’obésité), et depuis 3 ans, j’ai un poids d’une stabilité que beaucoup m’envieraient si la stabilité ne se faisait pas sur 30 kilos de trop

Le problème c’est que je suis hyperphagique. Comme un rat… faut que je mange tout le temps.

Une pulsion ingérable qui conduit à accumuler les calories, surtout le soir et la nuit.

Je cherche comment gérer cela , comment m’en débarasser…

Lectures, nombreux livres achetés; fréquentation de forums de discussion, ou d’ailleurs on apprend plein de choses sur soi même en lisant les autres. Régimes le lundi , arrêtés le mardi .

Rien n’y fait.

Mais je viens soudain de comprendre pourquoi rien n’y fait

C’est parce que je cherche une solution « externe » à mon problème. Une aide, un déclic qui viendrait d’une soudaine compréhension, d’un éclair de lucidité (pas d’un éclair au chocolat !)

Et en réalité, je fais fausse route. Totalement. Parce que la solution ne peut venir que de moi . Est ce une force, une envie, une décision, qui doivent sortir de mes tripes ? En tous cas, il n’y aura pas de déclic, pas de puissance inconnue, pas de subite révélation qui me permettra soudain de contrôler cette hyperphagie

Il me faut cependant trouver ce qui doit exactement venir de moi. Est ce de la volonté, est ce de la conviction, est ce de la répression, de la punition ? quelle est donc la bonne motivation ?

Je n’en sais trop rien encore. Ce que je sais, c’est que je suis la seule à jouer tous les rôles dans cette affaire.

Et ce que je sais aussi, c’est que j’aimerais vraiment perdre des kilos.

9 réflexions sur “quelle est la bonne motivation ?

  1. Déjà prendre conscience, l’enveloppée se protège, se défend, se sent plus forte -c’est le cas de le dire – contre quoi?! Son passé, son présent, son futur?! Tous les temps?! Volonté oui c’est sûr, quand on aime manger c’est dur et qd manger est un palliatif à…c’est encore plus dur. Maigrir d’abord pour soi. Je me suis inscrite par internet si ça vous interesse je vous donne les réf. C’est très sérieux, équipe de Lyon. Mais là encore ça demande discipline et organisation (courses etc) par contre il y a de très bons conseils et des videos pour booster sainement, ce n’est ni une secte ni des charlatans, plutôt méthode PNL; Il ne me reste plus qu’à commencer, hé hé!

    J'aime

  2. C’est interessante ce que vous dites car je dois etre aussi hyperphagique quand je rentre chez moi. Soit quand je rentre à stras, j’accumule le week end comme une marmotte 😉 , soit apres le boulot de ma journée j’ai de grosse fringale le soir, soit le stress en periode d’exam… Comme quoi, toute demande de perte de poids doit s’accompagner de la conaissance des conditions de vie et des contraintes des personnes. Viel Glück pour votre perte de poids

    J'aime

  3. Bonsoir Docteur ! si je peux donner mon avis : Le maitre mot : se faire plaisir ! maigrir en se faisant plaisir. il faut le faire et puis c est tt : foncer! comment ? en faisant du sport et en réapprenant a manger. quel sport ? de la danse par exemple (valse, salsa, tango ou autre) ca detend, ca vide la tete, permet de bruler des calories tt en se faisant plaisir! reapprendre a manger des assiettes composées (des carottes, du poisson, de la tomate, des haricots sautés a l ail). Et si les envies de manger sont trop fortes, se jeter sur les fruits tels quels ou en salade: du rouge (humm c est bon les fraises!)du vert (des kiwis cuicui, des pommes, du jaune (de l ananas). A coté de ça, un peu d endermologie : que ca fait du bien de se faire masser! C est peut être très basique, mais je pense sincèrement qu il n est pas nécessaire d avoir autour de soi une armée de coach. bon le soucis, c est le facteur temps … 2h de danse par semaine a caser qque part 1/2 a 1h de massage /semaine plus la préparation des menus et des plats (bon ca c est à déléguer! 🙂 comme ça il y aura l’effet surprise en plus) …mais il faut prendre le temps de prendre soin de soi. Et si vous vous y mettiez? 🙂

    J'aime

  4. Je promets que je n’avais pas lu cette page avant de faire la mienne 😉 Sacrée coïncidence et un problème que je comprends parfaitement (cf mon billet du jour) Bon courage, on peut le faire 😉

    J'aime

  5. j’ai le même problème. c’est simple. stress et emploi du temps surchargé. je decompresse en mangeant. mordre, disséquer avec les dents, qui défoule, avaler, qui console. et se coucher le ventre plein, qui empêche de penser. on m’a passé un DVD de Chi-kong. je ne crois pas a priori à ces histoires d’énergie, mais c’est un exercice physique complet et non violent. donc mieux que rien. l’idée c’est de lesuivre systématiquement en rentrant. résolution pour le moment repoussée de soir en soir depuis 3 semaines. D’ailleurs j’ai égaré la cassette quelque part dans l’appartement mal rangé, mais bon, je ne déséspère pas !!!!!!

    J'aime

  6. Je comprends, je le vis. Depuis trois semaines je n’ai fait qu’une crise, et encore, j’ai réussi à la maîtriser. J’étais très fière. Je te conseille peut-être la lecture de l’ouvrage de François Faucon : Hyperphagie, l’obsession de manger, aux éditions du cygne. L’auteur est un ancien hyperphage, et s’il ne donne pas de solutions miracles (il n’y en a pas…), il donne au moins des pistes de réflexion intéressante. Courage…

    J'aime

    1. un an après j’en suis toujours au même point. Il y a quelques mois, j’ai essayé de faire un régime. Je n’ai tenu que 15 jours en perdant seulement un petit kilo. En plus cela a totalement déstabilisé la « paix » relative que j’avais pu trouver avec la bouffe, et m’a conduit à manger de manière désordonnée, irraisonnée, et reprendre 3 kilos aussitot Je crois que la seule chose qui me convient c’est le « sans régime ». Sauf que cela ne me fait pas perdre de poids Je vais voir si je trouve le livre que vous conseillez, merci en tous cas

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s