anneau gastrique

L’anneau gastrique et autres interventions de chirurgie gastrique de l’obésite, je ne suis pas pour… Tellement pas pour que je considère pratiquement cela comme de la chirurgie « esthétique ». Comment dire autrement ? Ce n’est pas de la chirurgie curatrice, ni réparatrice. Il ne reste que l’esthétique.

Il faut savoir le paradoxe de cette chirurgie, consistant à créer des lésions là ou il n’y en avait pas. En gros, à rendre gravement impotant, ou totalement malade, un tube digestif normal qui fonctionnait jusque la parfaitement.

Je connais la souffrance des obèses, je connais la vertu de ces techniques quand elles apportent un soulagement d’une part à cette souffrance, d’autre part aux problèmes de santé qui vont avec

Mais comme gastro, en plus, ces opérations, je n’en vois que les complications.

Le bypass, c’est ce que l’on cherche à éviter quand on soigne des gens atteints de maladie inflammatoire digestive du grêle; Il s’agit d’un court circuit total de l’absorption digestive de tout. D’un côté l’on s’évertue à éviter cela à des malades, d’un autre des bien portants vont volontairement subir une intervention qui consiste a jeter directement la bouffe de l’estomac à la cuvette des toilettes, en faisant un bref passage par le colon. Avec toutes les carences qui vont avec cette malabsorption totale.

L’anneau gastrique est réversible. Il parait, c’est ce qu’on dit. Mais ce n’est pas si simple
Ces derniers mois j’ai vu
– plein d’obèses qui n’avaient pas maigri autant qu’elles l’espéraient. On aurait du les prévenir avant, car c’est connu. L’anneau gastrique fait perdre du poids, certes, mais jusqu’à un certain palier. La vraie minceur rêvée n’est généralement pas au rendez vous de ce traitement . Souvent on reste en zone de surpoids, et il faudrait en avertir les patientes avant.
– un certain nombre maigrit dans un premier temps puis reprend du poids malgré l’anneau. Reprend une partie ou tout le poids perdu
– les anneaux hauts situés et serrés entrainent parfois de sevères reflux oesophagiens. J’ai eu en garde une jeune femme dont l’oesophage était presque perforé tellement il était malade. anneau gastrique
– les anneaux migrent. Vers l’oesophage, vers le bas de l’estomac
– les anneaux sont perçus comme trop serrés alors que le chir assure qu’il l’a desseré au maximum

Alors tout cela s’aditionne pour me faire rejeter ce genre d’intervention, peut être parce que je suis celle qui n’en voit que des mauvais cotés.

Même si cela réussit à un certain nombre de personnes, je ne le conteste pas et ne le rejette pas. Mais accepter toutes ces complications d’un traitement à visée amaigrissante, cela me parait excessif;
Si elles survenaient après de la chirurgie pour une pathologie organique, tous ces incidents et toutes ces complications seraient vécues comme inadmissible, non ?


3 réflexions sur “anneau gastrique

  1. Bizzare cette histoire d´anneau gastrique. J´en entends beaucoup parler autour de moi. Une amie s´est fait opérer: Marre d´etre obese, marre d´etre regardé d´une certaines facon, marre que sa famille le prenne à la légère voire lui donne un sobriquet lui rappelant son poids. Elle s´est lancé, m´a dit que c´etait un parcourt du combattant (elle devait voir un psy en meme temps, devait faire un peu plus attention au niveau nourriture). Le coté positif de ce parcourt c´est qu´elle a pu faire prendre conscience a sa famille qu´elle supportait mal son poids et le comportement qu´ils avaient vis a vis d´elle. Ca les a changé. Je trouve dommage que pour en arriver a ca, elle ait du se faire opérer et je ne suis pas sur que ca ait donné beaucoup de résultat, je l´ai connu bien appres son operation, et elle me parlait de ses hauts et de ses bas. Esperons que maintenant elle n´ait pas de sequelle. Autre anecdote, je suis moi meme obese, et je suis surpris que parfois la phrase  » tu n´as qu´a te faire poser un anneau gastrique2 soit entrer dans les moeurs. le jour une autre amie m´a diot ca, le coté banal de la phrase m´ß a fait sursauté. Pour moi ce n´est pas aussi banal, c´est tout de meme une operation avec tous les risques que cela peux poser. Mais ca semblait aussi banale que de s´epiler ou je ne sais pas quoi. Non la j´etais vraiment effrayé.

    J'aime

  2. Je suis d’accord avec vous; il me semble qu’un certain nombre de patientes qui se font poser des anneaux gastriques le font pour de mauvaises raisons…j’ai une patiente pour qui cela a été un echec total; on s’est rendu compte qu’elle était boulimique et l’intervention ne lui a pas fait perdre un kg! Mais il y a aussi des « bonnes candidates ».Elles sont rares. J’ai une patiente qui présente une obésité majeure, familiale, avec des repercussions (sciatiques très douloureuses avec des signes neurologiques; pas de hernie discale => pas d’intervention selon l’orthopediste). Elle n’a pas de troubles des conduites alimentaires, elle est parfaitement équilibrée psychologiquement et surtout très motivée. Après en avoir longuement parlé avec elle, je suis partante pour l’accompagner dans son projet d’intervention by-pass. L’avenir nous dira si j’ai eu raison….

    J'aime

  3. je ne reviens que maintenant mais je vois que mon commentaire a suscité l’ interet ( je me trompe surement…) la pose d’ un anneau n’est pas definitive. elle ne mutile pas, elle modifie de facon reversible la capacité de la poche gastrique. mais ca vous le savez mieux que moi. ce qui me derange ( et n’engage que moi c vrai) c’est que vous parlez de l’ anneau gastrique et vous le mettez au banc des accusés a coté du bypass. alors est ce la technique chirugicale que vous jugez ou les raisons de recours a ces « methodes »?. « Mais comme gastro, en plus, ces opérations, je n’en vois que les complications. » il me semble quand meme que rare sont les personnes en bonne santé qui vont voir le gastro-entérologue! alors biensur vous ne verrez que les « echecs » de cette chirurgie de l’ obesité.que vous avanciez le fait que beaucoup de vos patients sont des patients ayant beneficiés d’ une chirurgie de l ‘obesité, alors la oui cette phrase aurait pu sonner juste. je ne vais pas revenir sur les differentes oposition entre medecine « medicale » et medecine  » chirurgicale » mais il me semblait qu’ il y avait un but commun: la santé du patient. le cancerologue est ammené a trouver un consensus entre les conséquences ‘ une pathologie et les effets secondaires de certains produits. mais c’est sur que l’ obésité, ca ne fait pas le poid ( sans mauvais jeu de mot)devant le cancer ou d’ « autres vraies maladies ». ah si il ya une difference. le cancer on ne le choisie pas, l’ obesité si. oui quand meme.a l’ère de « yakafokon », c’est clair. que les consequences de cette ces interventions soient jugées inacceptables dans un autre contexte. ok. mais innaceptable pour qui? Généralement, les patients, acceptent l’ intervention de facon eclairé. ils se renseignent; contactent des associations d’ opérés, des forum… et bien sur en discutent avec leur chirurgien. le chirurgien c’est le minimum. apres comme partout il y ceux qui s’ investissent et les autres. et on ne peut pas obliger les patients a s’ investir dans leur propre santé. les informer, les orienter oui mais leur prendre la main et leur faire la morale je pense que non. alors oui pour ceux la peut etre, les conséquences seront inacceptable car ils ne savaient pas ( ou n’ ont pas voulu savoir les risques). pour les autres , il me semble que c’était un risque a prendre et ils l’ ont prit et assumeront bon gré mal gré les conséquences de LEUR choix. car oui ils ont eux le choix, celui de ne plus vouloir rester obèse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s