le palmares des dépassements d’honoraires

Publié dans le magazine Capital de ce mois ci
« Palmarès des dépassements d’honoraires (chirurgicaux) »

En premier, je suis dérangée par l’amalgame pour les dépassements entre la chirurgie pour pathologie – hernie, prostate, vésicule, cataracte, hanche, genou – et la chirurgie « esthétique », l’article mettant dans le même sac cette chirurgie à mon sens de confort.

Ma réflexion sur cette chirurgie que j’appelle  » de confort » est alimentée par mon propre parcours. En effet, je suis amputée d’un sein, et j’ai subi une intervention de reconstruction mammaire. Cette période de ma vie m’a conduite à séparer clairement la chirurgie plastique, de reconstruction, qui concerne une pathologie invalidante, et la chirurgie esthétique, qui n’a rien à voir.

Il est clair que la démarche de chirurgie esthétique(anneau gastrique par exemple) est totalement différente. La chirurgie est  l’acte médical essentiel, mais l’argent a sa place probablement fondatrice. La démarche repose sur une volonté personnelle, et à ce titre, je pense que la dépense en fait partie. Que certains chirurgiens profitent de la volonté de quelques uns d’améliorer leur esthétique, paradoxalement, cela ne me choque guère. De toutes façons, les dépenses en ce domaine sont sans fin, chirurgie ou non. Alors je comprends mal comment on peut être dérangé de 1000 euros pour une réduction mammaire, ou un anneau gastrique, alors que les injections d’antirides valent une fortune, que le moindre pot de crème de grande marque censé miraculer l’intéressée au réveil est à 60-80 euros, et les inscriptions annuelles dans un club de sport très d’un montant très élevé (je n’ai pas tenté, connais pas les prix, mais c’est cher !)

Par contre, je suis plus heurtée par 600-800 euros voire plus pour une hernie, ou pour une vésicule, une cataracte, la prostate..; Tous tarifs couramment pratiqués. Notamment dans l’établissement ou je travaille, bien sur cité dans les palmarès (cherchez !)

Soyons clairs, je suis POUR les dépassements d’honoraires.

Personnellement, j’ai passé 15 ans en secteur 1 sans dépassements, et j’ai changé en 1999 (dernière possibilité de changer). Je préfère le secteur 2, même si je ne gagne paradoxalement pas plus, car les charges y sont plus importantes. Je préfère le secteur 2 pour la liberté. Fixer soi même son tarif est une liberté. Et les médecins conventionnés sans dépassement se sentent totalement prisonniers du système, à cause notamment de la faiblesse des tarifs et surtout de l’interdiction de l’adapter à la réalité du travail fourni.

Donc, si je suis bien Pour les dépassements d’honoraires, je crois, je crains, que certains chirurgiens, un certain nombre de ceux que je cotoie en tous cas,  a perdu le sens de la mesure de l’argent.

Parce que l’argent ça se mesure. Parce que 600 euros, c’est beaucoup… vraiment beaucoup. Et , contrairement à ce que veulent croire nos amis les chirurgiens, les mutuelles ne payent jamais cela en totalité, et les patients y vont donc de leur poche. Avec le petit rajoutis des honoraires d’anesthésie, généralement calqués sur ceux du chir.

600 euros, voire plus, c’est beaucoup. C’est beaucoup pour moi, mais pour certains, c’est carrément ENORME..

A mon sens , les chirurgiens donnent trop dans le mal-entendu. Ils ont mal-entendu que leurs honoraires avoisinent le montant de 2/3 d’un SMIC, ils ont mal entendu ce que veut dire prise en charge par la mutuelle, ils ont mal entendu que les fins de mois de leurs patients sont autrement plus difficiles que les leurs.

Alors parfois, et je le dis ici, mais je n’ose plus le dire dans ma clinique, parce que j’ai déja eu de nombreux échanges houleux avec ça, alors parfois, donc, ma profession ne me fait pas honneur.

Alors que je pense que c’est un bonheur de faire notre métier, et qu’en plus ce métier génial a pour atout maître de nous faire gagner une vie plus qu’honorable.

8 réflexions sur “le palmares des dépassements d’honoraires

    1. L’obesité est une pathologie médicale mais son traitement ne repose pas à mon sens sur une chirurgie de mutilation Donc, c’est bien pour moi de la chirurgie dont l’objectif est avant tout esthétique, même si l’amaigrissment qui va avec améliore la santé aussi, ce que je reconnais évidemment

      J'aime

  1. j’ avoue que je suis étonnée de votre réponse… l’ obésité est une pathologie. au moins ca c’est acquis! maintenant sont traitement peut etre médical ET chirurgical il me semble. que la chirurgie bariatique soit un reccours a utiliser dans certaines conditions d’ accord mais de la a la qualifier d’esthetique… je trouve qu’ il ya y pas. le by pass, la sleeve oui ca c’est mutilant mais pas plus que ces kilos qui s’ accumulent. l’ anneau gastrique ce n’est pas une mutilation. c’est reversible. et on ne suprime aucun organe. mais ca je pense que vous le savez mieux que moi. je trouve votre jugement severe. s’ il est personnel ( c’est votre blog et il sert a ca quand meme) c’est tout a votre aise, par contre s’ il est professionnel bah c’est aussi tout a votre aise mais sachez que ce sont ce genre d’ « avis » qui font que des patients « obese » se jettent sous le bistouris du permier chirurgien qui passe parce que leur MT ou leur endocrinologue aura considerer que la chirurgie de l’ obesité c’est pour les fainéants et donc inutile… voir esthetique au lieu d’ ecouter leur souffrance et de ravaler leur « avis ». je tiens a preciser que je ne pense pas que la pose d’ un anneau soit la solution miracle ( ca se saurait depuis le temps) mais c’est une sacrée aide quand on a plus de 20 kilos a perdre ( d’ ou les criteres de l’AM pour la prise en charge de cette chirurgie). une aide ce n’est pas tout mais ce n’est pas rien.

    J'aime

  2. Je viens d’entendre parler d’un dépassement de 600 euros pour une opération de genou ; c’est quand même une honte de voir qu’on n’a plus qu’à garder un genou abîmé si on veut encore se payer le nécessaire ou les vacances d’une année ; je trouve ça indécent ; ces messieurs se rendent-il compte qu’ils réduisent leurs patients à mourir de faim en mangeant leur retraite d’un mois juste pour un dépassement d’honoraires ??? Personnellement, j’ai payé 500 francs en 97 pour une prothèse de hanche, rien pour la deuxième ; j’ai eu de la chance ; j’en connais qui dans le même temps ont payé 800 francs. Mon frère opéré d’une hanche il y a deux ans a payé 400 euros et dans la même clinique maintenant c’est 600 ; jusqu’où cela va-t-il aller ?

    J'aime

    1. J’aimerais bien savoir à quel montant vous estimez qu’un dépassement d’honoraires est décent ? En fait cela dépend du remboursement de la mutuelle. Si les 600 euros sont entièrement pris en charge par la mutuelle, ce n’est pas scandaleux. Certains se payent des mutuelles chères pour ça. J’en ai vu néanmoins s’émouvoir des dépassements alors même qu’ils en étaient entièrement remboursés par leur mutuelle . Si les 600 euros ne sont pas pris en charge par la mutuelle, je suis alors d’accord avec vous. C’est un montant démesuré pour certains qui sont modestes, mais pas pour tout le monde.  La comparaison avec les vacances est souvent faite. On peut se demander s’il est normal de refuser des dépassements d’honoraires médicaux quand c’est pour payer l’avion des vacances exotiques… On laisse à tort penser qu’il ne faut pas faire de choix. alors qu’il n’est pas possible de disposer de tout l’argent qu’on aimerait avoir.  Je rappelle quand même que l’on est dans un pays ou le choix est tout à fait possible de se faire opérer à l’hôpital public, et de garder l’argent des vacances…

      J'aime

  3. Les dépassements d’honoraires ne sont pas remboursés du tout par ma mutuelle ; pour mon amie qui a 578 euros de retraite, je ne vois pas comment elle pourrait se payer 600 euros de dépassement d’honoraires alors qu’elle n’a même pas ce qu’il faut pour vivre pauvrement. Comparativement à ma propre expérience, je trouve que ces dépassements d’honoraires ont grimpé bien plus vite que mon pouvoir d’achat et je réfléchirais à deux fois si je devais à nouveau passer sur le billard, ce qui malheureusement risque de m’arriver bientôt. Ne serait-il pas possible qu’ils soient demandés en fonction des moyens des patients ??? Par ailleurs, je ne me paye pas de mutuelle hors de mes moyens, ni de vacances exotiques ou en avion faute de moyens ; je pense juste à deux semaines en camping ; j’aimerais un jour pouvoir le faire ! Vous voyez, nous n’avons pas les mêmes valeurs…

    J'aime

    1. si nous avons exactement les mêmes valeurs, car moi, je ne vous prendrai aucun dépassement d’honoraire dans ce cas. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Mais la France n’est pas un pays pauvre non plus, et pas mal de gens ont des moyens. C’est souvent quand on veut leur demander quelques honoraires que ces gens se sentent soudain pauvres… parce qu’ils ont dépensé beaucoup par ailleurs

      J'aime

  4. Je ne me sens pas riche, ni pauvre et je fais avec… à côté d’un certain nombre qui ont beaucoup plus de moyens et ne sont jamais contents, je suis d’accord. Ouf ! Je vais pouvoir croire de nouveau en l’humanité. Merci à vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s