7 alternatives à la médecine basée sur les preuves

La médecine est basée sur les preuves  ….

Résumé d’un article publié dans le BMJ, 1999; 319: 1618-1618

Les décisions cliniques devraient être prises aussi souvent que possible au vu de preuves cliniques…Comment faire face à un problème clinique lorsqu’il n’y a  ni étude clinique randomisée, ni évidence., se sont demandés 2 humbles praticiens qui ont aussi posé la question à leurs collègues

Voici quelques propositions décisionnelles pour pratiquer la  médecine hors preuves cliniques

– La médecine basée sur l’éminence
:
Les cheveux blancs et la calvitie font un effet de halo..
Mais l »expérience clinique consiste à ‘faire les mêmes erreurs avec de plus en plus de confiance durant un nombre imressionnant d’années »…  plus le collègue est senior, plus les choses banales lui paraissent importantes; L’expérience, semble t’il est pire que toutes les évidences accumulées.
La confiance de certains collègues dans l’expérience clinique est touchante

– La médecine basée sur la véhémence:
Substituer l’évidence par le volume du son de l’intervenant este une habile technique pour faire reculer les collègues plus timorés, et convaincre les autres de vos capacités

– La médecine basée sur l’éloquence:
L’élégance vestimentaire, le bronzage, l’éloquence verbale sont de puissants substituts à l’évidence clinique

– La médecine basée sur la providence:
Quand le praticien n’a aucune idée de ce qu’il pourrait faire ensuite…
Certains (trop !) de cliniciens sont incapables de résister et se laissent tenter par la remise au tout-puissant et à sa  Providence de la décision.

– La médecine basée sur la timidité:

Certains médecins voient un problème et cherchent une solution. D’autres voient seulement  le problème…
Certains médecins ne font rien car ils sont désespérés d’avance
Ce qui est probablement mieux que de faire quelque chose seulement parce que cela heurte la fierté du docteur de ne rien faire

– La médecine basée sur la nervosité:
La peur du litige est un puissant stimulus pour les sur-investigations et les sur-traitements.
Dans cette athmosphère de phobie du litige, il faut se souvenir que le seul test qui manque est celui que vous n’avez pas pensé à prescrire.

–  La médecine basée sur la confiance:

Ne concerne que les chirurgiens (voir le tableau)

Il y a donc plusieurs alternatives pour les praticiens en l’absence d’évidence clinique. C’est ce qui fait de la médecine un art aussi bien qu’une science !

Bases de la pratique clinique

Bases des décisions cliniques

Marqueur

Mode de mesure

Unité de mesure

Evidence

Essais cliniques randomisés

Méta-analyse

Odds ratios

Eminence

Eclat des cheveux blancs

Luminomètre

Densité optique

Véhémence

Niveau sonore

Audiomètre

Decibels

Eloquence (ou élégance)

Qualité du langage, du bronzage, du costume, de la cravate

Qualité du tissu

Pourcentage de soie

Providence

Niveau de ferveur religieuse

Sextant pour mesurer l’angle des génuflexions

Unités internationales de piété

Timidité

Niveau de morosité

Nihilimètre

Soupirs

Nervosité

Niveau de phobie des litiges

Tout test concevable

Balance bancaire

Confiance*

Bravoure

Test de la sueur

Pas de sueur

 

 

* s’applique uniquement aux chirurgiens

3 réflexions sur “7 alternatives à la médecine basée sur les preuves

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s