la sécu et ses méthodes agaçantes

Retenir 0,50 centimes d’euros par médicament peut être discuté, quoi que la somme reste malgré tout, assez modeste, et certainement gérable par une large majorité de patients.

 

Il peut paraître plus discutable que la somme soit prélevée sur chaque boite de médicament. En effet, le conditionnement des médicaments étant différent, et pas syndical, un mois de traitement peut conduire à l’achat de une à 2, voire 3 boites d’un médicament. Il n’est pas tout à fait normal que le patient paye plus de franchise seulement parce qu’un labo conditionne les comprimés à sa guise.

 

Sans parler du casse tête des traitements chroniques, associant des boites de 28 et des boites de 30, ce qui entraine un permanent et déconcertant décalage dans les différents médocs.

 

Mais en fait, personnellement, ce qui me dérange le plus dans cette franchise, c’est son côté « à posteriori ».

 

Tu vas à la pharmacie, tu achètes ton traitement, tu payes … rien !D’ailleurs, tu ne sais même pas le prix total de ton traitement, mais c’est un autre débat, il y en a long à dire sur cette ignorance, ne serait t’elle pas source de plus de dépenses ?

 

Ensuite, après quelques semaines, toujours longues, car la sécu est un organisme vivant, certes, mais à cerveau lent .., après ces quelques semaines tu reçois un papier de la sécu, qui t’indique le prix des médicaments que tu as achetés , et en bas , sur une ligne, le montant de ta franchise. Mais comme tu n’as rien payé, il est indiqué que les franchises seront à régler lors d’un prochain achat ! Cette ligne est agaçante. Elle te place en situation de débiteur. Franchement , les quelques euros que je dois à chaque fois, j’aimerais mieux les régler tout de suite. Quand on me marque sur un document que je dois 1,5 euros à la sécu (franchise de mon traitement mensuel), j’ai l’impression que cela me coûte plus cher que si je les avais donnés au moment de mon achat de médicament. En effet, donner de l’argent dans le cadre d’un achat est dans l’ordre des choses, et beaucoup moins tracassant que de se voir dire « vous devez rendre de l’argent, parce que vous avez acheté quelque chose »

 

Corollaire de cette méthodologie de récupération des sous par la sécu, étant donné que tu ne débourses rien chez le pharmacien, rien dans les laboratoires d’analyse, le seul remboursement qui va donner lieu à la récupération des franchises de la sécu, ce sont les consultations chez les médecins.

 

Et du coup, lorsque tu vas chez le médecin, on te les compte en une fois, toutes les franchises, et celle de ta famille s’ils sont sur ta sécu. De petits ruisseaux de 50 centimes par ci ou par la finissent par faire une rivière d’euros bien consistante.


Du coup, tu as l’impression que les consultations médicales sont encore plus mal remboursées qu’en réalité. Et tu pesteras contre qui ? contre ton médecin, bien sur, dont les consultations sont si chères !


Pendant ce temps, le pharmacien ne s’est pas emmerdé, lui, à faire le trésorier de la sécu.

Comme à l’accoutumée, le système aboutit à faire peser la suspicion sur les médecins, et à bien faire comprendre aux malades que ce sont eux les grands dépensiers de la santé, dont on peut, à loisir, amputer les remboursements en y imputant les franchises des autres prestations.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s