quand le médecin n’est pas de bon pronostic ..

When doctors are incorrect in their prognosis

of terminal illness

2725326022_small_1.jpg

 

 

A lire sur ce site , ce texte qui confirme que les médecins se trompent dans 80% sur le pronostic de leurs patients atteints de maladie grave,

 

C’est quand même réconfortant de lire que nous nous trompons par optimisme, c’est à dire nous accordons dans 65% des cas plus de temps potentiel au malade qu’il n’en a en réalité.

 

Et puis on s’attache aux patients, cela se traduit par un taux d’erreur pronostique bien plus important quand nous connaissons bien le patient. D’ou, peut-être,  l’intérêt potentiel du regard neuf d’un autre médecin quand vient le moment de proposer des soins palliatifs. La décision est lourde et difficile pour celui qui suit de longue date et connait le patient, et il sous estime le stade évolutif, du fait de la dose d’affectif qui s’est développée dans leur relation.

 

 

Comme quoi, la mort choisit son moment, et ce n’est pas encore le médecin qui saura prédire  quand…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s