PsyBlog est mort…

 

C’était un homme de 55 ans, psychologue en libéral vivant  en Bretagne.

Comme il l’a écrit dans l’un des derniers articles de son  blog, son activité de blogueur lui donnait la satisfaction d’exister. Celle d’être lu. Celle de participer à la marche du monde oh ! À toute petite échelle mais quand même.  Aider les gens à mieux vivre.

Son avatar : Une voie de chemin de fer, comme un chemin qui mène là-bas, loin, là où l’on veut…

Il écrivait aussi :. Mes méandres psychiques me poussent effectivement à penser à la trace que j’ai envie de laisser de mon passage sur cette terre.

Son blog est un des premiers que j’ai connus sur la toile. Du fait de sa qualité, de sa variété, de ses thèmes, je l’ai toujours gardé en pôle position de mes liens.

Quelques fois je rends  une visite amicale à mes blogs-liens.

C’est ainsi que j’ai appris hier la disparition de PsyBlog, en même temps que son nom d’ailleurs, auquel je n’avais pas porté attention.


Apprendre la disparition d’une personne que l’on n’a jamais rencontrée et en être totalement bouleversée… .

Sa disparition n’est pas le fait du sort qui frappe sans discernement un homme encore jeune. PsyBlog aurait choisi de se supprimer, à 55 ans, laisse entendre un texte rajouté en intitulé de son blog, probablement par sa famille.


Quelle souffrance intérieure si violente peut conduire à un tel acte un homme qui était si manifestement tourné vers l’épanouissement des autres. Pourquoi, comment, un humain normal peut il ressentir tant de souffrance et être amené à se faire disparaitre pour ne plus endurer sa douleur intérieure ?

Je ne le connaissais pas, ne l’avais jamais rencontré. J’avais pourtant suivi depuis des années les méandres d’une pensée qui me semblait traduire une vision d’une sérénité et d’un bon sens de grande valeur.

Sa disparition me touche, et au-delà de cette émotion qui m’a réveillée tant de fois la nuit passée, elle ranime les vieux souvenirs d’une jeune fille de 15 ans 11 mois et 4 jours  qui ressentait tant de souffrance intérieure qu’elle n’avait pas voulu vivre plus. Je ne peux et ne pourrai jamais comprendre ce qui mène un humain à un tel geste, parce qu’il m’apparait comme  la négation de toute l’expérience de la vie.

Une réflexion sur “PsyBlog est mort…

  1. Tout comme vous ,j’ai été surprise de la mort de Psyblog…Il avait eu des problèmes de santé recemment (opération d’un oeil ….) . Il avait déjà montré des coups de blues intenses il y a 2 ou 3 ans.et j’avais été surprise qu’un psy puisse écrire sur son blog qu’il en avait marre de la vie….Puis il s’est repris et semblait aller bien au niveau moral.               C’est drole ,on ne connait pas les personnes, simplement ce qu’ils écrivent. Mais leur mort nous « choque » ,comme celle d’un ami ….Mystères des échanges sur internet….

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s