Comment se passe une coloscopie ?

Le coloscope

Une coloscopie s’effectue au moyen d’un long appareil souple, mesurant environ 1mètre20, appelé coloscope ou endoscope. L’appareil est introduit pas l’anus, le plus souvent l’examen est effectué sous anesthésie générale. endoscope.jpg

endoscope-2.jpg

 

 

L’endoscope est relié à un vidéo-processeur, qui permet de visualiser l’image sur un écran.

 

La progression se fait en utilisant les manettes de l’appareil, elles orientent la partie terminale de l’endoscope, qui est souple, pour suivre les angles du colon. Ce n’est pas toujours simple de progresser, notamment de passer la zone du sigmoïde, et les 2 angles, à droite et à gauche. Comme il n’y a pas d’éclairage naturel dans les boyaux, le processeur produit un éclairage     endoscope-3-copie-1.jpg.

Cet appareil ne sert pas seulement à observer mais aussi à effectuer des gestes techniques. Il est parcouru de plusieurs canaux. Pour injecter de l’eau afin de laver l’objectif, ou la paroi colique. Pour envoyer de l’air, afin de déplisser les parois. Pour aspirer du liquide résiduel. Enfin, un canal permet d’introduire des instruments, comme par exemple une pince à biopsie pour la réalisation de prélèvements appelés biopsies.

endoscope-4.jpg  endoscope-5.jpg

 

 

Quelles anomalies coliques trouve t’on le plus souvent lors d’une coloscopie ?

 

Je ne montrerai pas sur ce post les anomalies dues aux maladies inflammatoires, mais seulement les 2 principales découvertes des coloscopies de dépistage.

 

En premier lieu, on découvre souvent des diverticules. Ce sont des anomalies banales, très répandues, comme des invaginations en doigt de gant de la muqueuse colique dans la sous muqueuse. Beaucoup de personnes ont des diverticules sans le savoir, et la survenue d’une diverticulite n’est pas une fatalité, elle est rare par rapport aux nombre de gens avec des diverticules.endo-diverticule-2.jpgendo-diverticule.jpg

 

La seconde découverte de l’endoscopie est le fameux POLYPE

 

Un polype est une excroissance de la muqueuse intestinale.

Sa présentaendo-polype-1.jpgtion est variable, comme vous allez le voir ci dessous.

 

 

On classe les polypes en 2 sous-groupes: d’une part les polypes sessiles (ou plans quand ils sont à peine surélevés), et d’autre part les polypes pédiculés. Voici un petit polype sessile:   

 

 

 

Un autre polype sessile plus grand et allongé : endo-polype-2.png


Et là, un polype pédiculé appendu au bout d’un pédicule contenant le vaisseau sanguin qui l’alimente endo-polype-3.jpg

 

Pourquoi des polypes se forment t’ils ainsi ? on n’en sait rien. Néanmoins, l’hérédité familiale joue un rôle, d’ou le conseil de dépistage en cas d’antécédent familial de polype ou de cancer.

Un polype est une tumeur initialement bénigne, mais avec un potentiel de dégérescence. On ne sait pas ce qui induit la transformation cancéreuse de certains polypes. Plus un polype est gros, plus le risque d’apparition d’un cancer dans le polype est important.

Il faut donc enlever tous les polypes que l’on trouve lors d’une coloscopie, afin de ne pas les laisser grandir et risquer de devenir cancéreux.

 

Comment enlève t’on les polypes

 

On utilise une pince à biopsie pour retirer de petits polypes de quelques millimètres.

Dès que le polype est plus important, afin de l’enlever en totalité, on se sert d’une anse métallique (appelée anse diathermique) : endo-anse.jpg. L’anse est reliée à un générateur, qui envoie un courant électrique mixte, courant qui permet en même temps de sectionner et de coaguler. endo-anse-2.jpg

En vrai, cela donne : endo-anse-3.jpg l’anse se dirige vers le polype. Elle est ouverte pour l’enserrer, puis serrée autour du pied pour procéder à l’ablation.

polype-essai-2.gif

Parfois on retire ainsi de gros polypes:  Sur la photo le polype est violacé parce que la section du pédicule en cours le prive de circulation.


endo-anse-4.jpg

 Une fois le polype coupé, il est récupéré pour l’analyse, et dans le colon reste une zone coagulée :

endo-polype-6--2-.jpg

 

 

Retirer un polype « sessile » est plus difficile et aussi plus dangereux, car la paroi intestinale est peu épaisse, et le risque de perforation augmentée. Pour saisir au mieux le polype tout en diminuant les risques de perforation, l’on injecte à l’aide d’un cathéter muni d’une aiguille, un peu de sérum physiologique, sous le polype. Cela le soulève et évite de couper le plan profond de la paroi. Sur la photo présentée, un peu de bleu de méthylène a été mélangé au sérum physiologique, ainsi on voit parfaitement les limites de la zone à réséquer.

endo-polype-7.png

Après résection d’un polype plan à l’anse, l’aspect est parfois impressionnant endo-polypectomie-.jpg et … ce n’est pas une perforation ! ce que l’on voit au fond de la plaie, c’est la partie musculaire profonde de la paroi.

 

Complications

 

Quelque fois, il arrive que la paroi soit transpercée complètement, provoquant alors une perforation intestinale. Celle ci peut survenir principalement après éxérèse de polype, mais parfois aussi, elle est le fait d’une déchirure intestinale spontanée au passage de l’endoscope– et hélas, comme toute complication, imprévisible-

Pour autant, avec les progrès techniques, toute perforation ne nécessite pas de la chirurgie en urgence. Nous disposons de petits clips métalliques largables, qui se positionnent comme des pinces, et permettent de suturer par voie interne de petites perforations, et également de clipper si un vaisseau saigne après l’éxérèse du polypeendo-clip-1.jpg . En cas de perforation pas trop large, on en met plusieurs, comme ça: endo-clip-3.jpg                  puis on surveille le patient quelques jours en hospitalisation et généralement cela se passe bien. L’intervention chirurgicale  reste bien sur incontournable en cas de gros trou dans la paroi. Il se produit environ 6 perforations pour 10000 examens dans les centres d’endoscopie.

 

La purge pour l’examen doit être parfaite

 

Il existe différents produits pour réaliser la purge intestinale. En effet, il faut que le colon soit débarassé de ses matières afin de pouvoir l’examiner en totalité. En cas de mauvais suivi des consignes, il reste des matières dans le tube digestif, et nous pouvons manquer des lésions situées dessous endo-preparation-1.png.

Il est donc indispensable que les patients se plient aux désagréments des rituels de la préparation colique, afin que le gastroentérologue puisse examiner un colon comme ça: endo-preparation-2.jpg … propre et normal !

 

La position durant l’examen

 

Inutile d’imaginer des positions abracadabrantes. Vous n’aurez pas le derrière nu, vous ne serez pas mis les fesses en l’air à peine endormi. Pendant tout l’examen, vous resterez allongé sur le brancard, tout simplement. Un drap vous recouvrira, ou bien la chemise qui vous a été mise pour aller au bloc, qui ne sera pas enlevée (on la voit sous le drap sur la photo).

endo-position-colo.png et voila, sur la photo, c’est moi ! . Dans la salle, nous sommes toujours 3: le gastro, l’infirmière, et l’anesthésiste. L’infirmière nous aide d’une part en nous passant les instruments pour les gestes techniques, d’autre part en appuyant au bon moment sur le ventre du patient afin de bloquer la formation de boucles intestinales liées au passage de l’endoscope.

Sachez aussi qu’en fin d’examen, vous serez ballonné, car nous injectons de l’air avec l’endoscope afin de déplisser les parois intestinales.

 

 

Voilà, cela faisait longtemps que je voulais faire ce post, il m’a demandé beaucoup de travail photographique, notamment pour trouver la méthodo d’anonymisation des photos de ma collection personnelle. J’utilise ce visuel pour expliquer l’examen aux patients en consultation. J’espère qu’il vous sera utile.

40 réflexions sur “Comment se passe une coloscopie ?

  1. Merci de votre article sur la coloscopie. Je l’ai trouvé en cherchant, toujours en vain, une réponse à une question. Comme c’est le cas de beaucoup de gens, la préparation me rend incontinent pendant les 24 ou 36 heures. Dans cet état comment dois-je faire les quelques dizaines de km pour me rendre à l’hôpital, attendre mon tour au bureau d’admissions et subir parfois les brimades des soignants? Evidemment il ne convient pas d’être hospitalisé la veille. Pas la peine non plus de contaminer un ambulance coûteux. N’existe-t-il pas pour cet examen de screening de routine de chambres aménagées à proximité – avec un service de nettoyage dans le cas où? Je pose la question car la préparation est souvent citée – à tort à mon avis – comme raison du refus de subir une deuxième coloscopie (ex. la documentation des études de pilotage du programme Haemoccult datant d’une dizaine d’années). En fait la préparation n’est pas pire qu’une gastro de durée déterminée, avec moins de douleur. Ce n’est que l’intendance qui manque. Cordialement

    J'aime

    1. Je vous remercie de votre commentaire. La préparation de la coloscopie donne en effet de la diarrhée liquide, et si l’on n’a pas un sphincter efficace, l’incontinence est un accident redouté. Il faut rester proche des toilettes, s’arranger pour qu’elles soient libres, et avoir donc la collaboration de la famille. Par contre, contrairement à ce que vous dites, l’hospitalisation pour préparation à la coloscopie reste tout à fait possible. Les hôtels du coin ne sont pas remboursés par la sécu, ce système d’hôtellerie proche du lieu d’hospitalisation est surement amené à se développer dans les prochaines années, mais il faut attendre un peu.

      J'aime

    1. On parle de cancer quand les polypes dégénèrent. Il peut s’agir de cellules cancéreuses dans un polype, non décelable à l’oeil nu. Mais plus souvent c’est le polype entier qui a déja été cancérisé, auquel cas, l’aspect devient tumoral, irrégulier, hémorragique, et s’étend à toute la paroi colique; En pratique, mettre une photo de cancer sur un blog ne m’a pas paru apporter d’information supplémentaire. L’important est que tout cancer ayant commencé par être un polype, le dépistage et l’éxérèse des polypes est LE facteur de prévention du cancer colique.

      J'aime

  2. MERCI ! J’avais lu ce billet avec intérêt il y a plusieurs mois et je viens de remuer ciel, terre, Twitter et Google pour le retrouver et le communiquer à quelqu’un bien flippé de devoir subir une coloscopie prochainement. Je ne suis pas sûre qu’il soit rassuré, mais au moins il sait précisément ce qui va se passer 🙂

    J'aime

  3. En tout cas moi j ai eu cet examen la semaine passée et je ne veux plus jamais subir de coloscopie de ma vie.Ce fut tres douloureux…j en suis encore traumatisée. Je me demande si c est normal d avoir eu de tel douleurs lors de cet examen????

    J'aime

    1. Oups, en effet, sans anesthésie la coloscopie est douloureuse, pas toujours heureusement. Sous anesthésie c’est bien plus facilement supporté, hormis la préparation. Pourquoi sans anesthésie ? manque d’anesthésistes dans votre région ?

      J'aime

        1. Je laisse ce commentaire, mais j’ai en effet effacé les autres, qui ne véhiculent que des choses fausses relevant de votre imagination, et qui n’ont pas leur place ici.
          Vous avez peut-être eu une mauvaise expérience personnelle, de là à en faire des généralités, il y a un fossé à ne pas franchir.

          J'aime

  4. Je tien a préciser que lorsque j ai subi cet examen, je n ai pas été anasthésié,j ai eu droit a un simple petit calmant….qui selon moi était tres faible….je ne veux pas passer pour une memere,mais croyer moi si un jours je repasse cet examen,ce sera sous anasthésie ou je ne le passerai pas.Je tien quand meme a vous remerciez pour votre travail merci!!

    J'aime

  5. bonjour Monsieur je dois subir une coloscopie prochainement et je viens de lire avec attention votre article. je voulais savoir si les perforations sont rares ? et si la pose des clips et définitives ou une seconde coloscopie et nécessaire pour les enlever

    J'aime

    1. Bonjour, Les perforations sont rares en coloscopie. En moyenne, il y a 6 perforations pour 10 000 examens réalisés. Les perforations spontanées sont rares, environ 1 sur 10 000. Ce sont les gestes techniques, notamment l’ablation de gros polypes, qui sont pourvoyeuses de perforation. Dans quelques de cas, si la perforation n’est pas trop large, la pose de clip permet de refermer la perforation et d’éviter la chirurgie. Sinon, en effet, il faut faire appel au chirurgien pour suturer la plaie intestinale. Pour autant, le pronostic vital du patient n’est pas en jeu en cas de perforation traitée immédiatement au décours d’une coloscopie. Concernant la pose de clips, ils s’agit d’une sorte de petite pince métallique qui serre les bords d’une plaie intestinale. On les pose après avoir enlevé de gros polypes, notamment pour éviter le risque hémorragique en refermant les bords de la plaie. Et en cas d’effraction minime de la paroi. Les clips s’évacuent spontanément en quelques jours ou quelques semaines, il n’y a pas besoin de les enlever. Dans de rares cas, ils restent en place, et ce n’est pas gênant, et ne comporte aucun risque. Voici pour les réponses à vos questions. Bon courage pour votre coloscopie.

      J'aime

  6. merci pour votre réponse…une dernière petite question si vous le voulez bien j’ai subi l’ablation d’un polype il y a 1 an (le 5 aout 2013) est ce qu’il est possible qu’un autre polype est poussé depuis ? je dois subir coloscopie de controle lundi prochain merci pour votre site et votre écoute

    J'aime

    1. Pour répondre à cette question, on ne connait pas la vitesse de croissance des polypes, elle est probablement différente pour chaque personne. Il y a surement une raison pour que l’on vous réalise un contrôle un an plus tard, ce qui est un délai proposé dans des cas un peu spécifiques. Il n’est pas possible de vous répondre, sans connaitre votre âge et votre situation clinique. Je vous conseille de reposer toutes vos questions au gastro qui vous suit, et qui pourra vous donner les explications appropriées à votre cas.

      J'aime

  7. Bonjour, très intéressant votre article. Je l’ai lu avant la coloscopie que j’ai passée il y a deux jours et j’avoue que cela m’a rassuré. merci. J’ai une question: on m’a posé un clip hémostatique métallique sur un polype péliculé que l’on m’a retiré. Combien de temps va-t-il rester là? Est-il évacué par les selles? Merci beaucoup pour votre réponse.  

    J'aime

    1. Je suis contente de lire que cet article vous a bien informé avant votre coloscopie. Concernant la pose de clips, ils s’agit d’une sorte de petite pince métallique qui serre les bords d’une plaie intestinale. On les pose après avoir enlevé de gros polypes, notamment pour éviter le risque hémorragique en refermant les bords de la plaie. Et en cas d’effraction minime de la paroi. Les clips s’évacuent spontanément en quelques jours ou quelques semaines, il n’y a pas besoin de les enlever. Dans de rares cas, ils restent en place, et ce n’est pas gênant, et ne comporte aucun risque.

      J'aime

  8. Merci vos informations sont très intéressantes. Je les ai hautement appréciées car hier, j’ai subi une coloscopie et on a enlevé un polype. J’ai eu des douleurs toute la nuit. Dommage que je n’aie pas pris connaissance de votre présentation avant cette opération. Merci encore à vous!

    J'aime

  9. bonjour, il y a deux ans mon gastro-entérologue m’a enlevé un polype, un an plus tard j’ai subit une coloscopie de contrôle et il n’y avait rien à signaler ! aujourd’hui cela va faire presque 3 ans jour pour jour…et depuis quelques jours je suis constipé avec des douleurs et des saignements sur le papier toilette au moment d’aller aux toilelttes… que faire ? en sachant que mon gastro m’avait indiqué de revenir pour un controle dans 2,5 ans …Pouvez vous me donnez votre avis

    J'aime

  10. contente d’avoir lu ces articles: je viens de subir une colo et on m’a mis 2 clips apres ablation d’un des 2 polypes, et je me demandais si j’allais devoir faire un régime tout le reste de ma vie a cause de ça; la je suis rassuree, je vais pouvoir me regaler a nouveau de fruits, légumes et viandes rouges. Merci

    J'aime

    1. sa fait 3 coloscopy que jai passé la premiere sa bien ete la deuxieme le medecin na pas ete capable peut pas entre la troisieme nom plus dit moi pourquoi je suis
      tres nerveuse jai bien fait le regime avant pourquoi que sa ne veux pas entre dans le colon reponse je vous en suplis merci

      J'aime

  11. Bonjour au bout de combien de semaines un clip peut il s évacuer? j ai eu une colloscopie le 24 novembre dernier ‘ et suite a une radio du bassin pendant une hospitalisation récente le radiologue m’ a fait passer une écho et un scanner afin d identifier un corps etranger et m’a fait flippé en me disant que c était une aiguille ?.??et.tres dangereux,aujourd’hui je suis allé voir un medecin auCHR de Troyes qui m’a rassuré en me disant que c’était un clip remontant a la dernière coloscopie et que cela allait s evacuer il a même appelé le gastro enterologue qui m avait fait cet examen et a confirmé cette pose de clip.y a t il un risque si il ne veut pas se décrocher?.
    Je suis d’un tempérament très anxieux

    Merci de me repondre
    Cordialement

    J'aime

    1. Bonjour, le clip se décroche parfois rapidement, mais parfois pas, et même chez certains il peut rester en place de manière prolongée. Cela n’aura aucune incidence sur votre santé, ni sur votre transit, ne vous inquiétez pas pour cela. C’est juste une sorte de petite pince, et il suffit que de la muqueuse ait repoussé au dessus au moment de la cicatrisation pour qu’il ne se décroche pas.

      J'aime

  12. Bonjour,

    Je suis arrivée sur votre blog suite à la publication de votre dernier billet sur le site du Huffington Post et depuis je ne m’arrête pas de le lire.
    Je suis bien contente d’avoir trouvé cet article expliquant le déroulement d’une coloscopie, devant moi-même en subir une dans une quinzaine de jours. A 24 ans, des hémorroïdes non problématiques, mais de temps en temps (pas plus d’une fois tous les deux mois cependant) du sang dans les selles. Résultat mon gasto-entérologue m’a conseillé la coloscopie. Je suis assez terrifiée je dois dire, mais on me conseille de tous les côtés de faire cet examen afin d’être rassurée, car oui à mon âge, cela devrait être bénin !
    Alors merci pour vos articles,
    Victoire

    Aimé par 1 personne

    1. Rassurez vous, en règle générale, l’examen se passe très bien. Si c’est votre première anesthésie générale, vous allez trouver que c’est très amusant de s’endormir et se réveiller comme ça !

      J'aime

  13. Bonjour, je tiens à vous remercier pour votre blog qui répond à toutes mes questions et les craintes concernant la coloscopie. Je voulais juste vous poser une question sur le colon. Est ce que celui ci est fragile ? Quelle est son épaisseur ? Je suis toujours inquiet du risque de perforation

    J'aime

    1. le risque de perforation lors d’une coloscopie est d’environ 5 perforations pour 10 000 actes. La perforation se produit 4 fois sur 5 lors d’un geste technique d’exèrèse d’un polype. 1 fois sur 5, c’est une perforation spontanée en général lors de la progression de l’appareil dans le colon.
      Certains cas de perforation sont maintenant solutionnés sans opérer, grâce à la pose de clips très larges qui permettent de refermer la plaie digestive.
      Vous avez surement plus de risque en voiture qu’en faisant une coloscopie. Donc certes la possibilité de perforation fait peur, mais comme vous voyez, c’est rare.

      J'aime

  14. Bonjour; avec beaucoup de retard;

    L’endoscopie est magnifiquement décrite par cet article alors pourquoi vouloir en rajouter?

    Les scopies ont donné lieu a un séminaire international à Paris, peut-être vers 2010? et beaucoup d’articles dans les journaux scientifiques entre autre je NEJM,. journal où tout scientifique veut être cité

    Pourquoi un séminaire internationale et des essais scientifiques?

    Pour les informations scientifiques, lire ce que l’auteur a décrit.

    Ce dont je veux parler ce sont les à côtés inévitables. Inévitables en ce sens que des praticiens ont logiquement découvert que c’était une mine d’or.

    Comment le patient peut-il savoir que la scopie a été faite?

    Aux USA j’ai recommandé à une amie de demander la vidéo, le scopie n’a pas été faite.

    Une autre astuce est de déclarer (sans vidéo) que le lavage a été mal fait et qu’il faut recommencer, avec naturellement le paiement d’une nouvelle séance. (USA)

    Une autre pratique qui n’est pas vraiment une escroquerie est de ne pas aller jusqu’au bout du colon. Le séminaire aurait écrit que dans une scopie sans problème, le temps mis doit être de l’ordre de 6 minutes et un peu plus.

    Un problème est aussi qu’il est si facile de rater l’anus.

    De même qu’au USA on envoie les radioscopie au laboratoire d’analyse par automates (à Puerto Rico, pourquoi?) de même les coloscopies devraient être analysées par des logiciels. L’enregistrement est un « Must », ce qui est aujourd’hui au-delà des Pyrènes sera demain en deçà.

    Si vous allez vers les années 90, les coloscopies étaient faites sans anesthésie. Parfois ça allait, parfois ça n’allait pas. Alors le patient préfère de beaucoup l’anesthésie, sauf qu’il n’a pas été informé du risque encouru qui est beaucoup plus élevé que ce qu’on pourrait croire. Pas aussi élevé que celui que votre valise n’arrive pas avec votre avion mais tout de même conséquent. Excusez moi, je suis émotif et blessé, je viens de faire soigner les oreilles de mon chien blessé par des épillets d’orge et il est devenu sourd par l’anesthésie, le seul avantage est que maintenant on est a égalité et on s’entend très bien.

    Le temps a passé, je suppose qu’aujourd’hui il est évident qu’on doit prendre des échantillons gazeux et des échantillons de la paroi. Les probabilité de ne rien trouver qui cloche sur les parois sont minuscules, mais on fait quoi après?

    Pour le patient la coloscopie est un emmerdement majeur dégouttant. Nos enfant vont rire en regardant les films de ce qui se faisait. Pourtant à la gloire de notre époque nous sommes passés de la notion de colon-égout à colon deuxième cerveau. Encore un peu de temps et nous pourrons maîtriser son fonctionnement. La transplantation fécale qui semblait si évidente a dévoilé des risques qu’on aurait pu deviner, comme lorsqu’on s’est enthousiasmé pour la transplantation de coeur de cochons génétiquement amélioré (ceci est un non-sens, le cochon est l’aboutissement de l’évolution des espèces).

    Juste pour mon plaisir, c’est absurde, Pierre Dac aurait aimé, pourquoi les cardiologues n’ont-il jamais essayé de mettre un colon (on peut vivre sans) autour de l’aorte?

    Par respect, les journaux ont publié la photo d’une très belle femme se bronzant sur le soleil de Côte d’Azur avec une poche de colostomie. Je n’aurais pas eu son courage.

    Veuillez m' »excuser de ce bavardage, le sujet me prend aux tripes

    J'aime

  15. Superbe page ! Beau travail ! Me voilà très rassuré !
    J ai passé une colposcopie ce matin, et sur le compte rendu il était indiqué pose de 3 clips… maintenant je sais ce que c’est !
    Un grand Merci !

    Aimé par 2 people

    1. Bonjour et bravo de ce que vous avez fait; vous souvenez vous des Grands patrons qui voyageaient constamment entre les USA et l’Europe et à qui on interdisait de signer quoi que ce soit pendant 24 heures. Votre anesthésiste eusse dû vous dire que 24 heures après l’anesthésie vous ne devez prendre aucune décision ni avoir aucun avis. Est-ce que cela veut dire qu’on ne peut pas voter le jour de la coloscopie ? Dans mon cas c’est 24 ans. Merci

      Aimé par 1 personne

  16. Bonsoir ,
    J’en suis à ma ..4 éme coloscopie ,rien d’alarmant ..que des petits soucis qui méritent surveillance ..La dernière fois ..un petit polype bénin ..
    Mais et ne riez pas ..mon « angoisse » étant une femme était de savoir comment se passait cet examen en salle ..et plus particulièrement ..la position ..Je ne suis pas particulièrement pudique ,mais d’être sous anesthésie et de ne rien pouvoir maîtriser m’angoissait d’une certaine façon ..Je n’avais jamais osé en parler à mon gastro que je connais depuis 15 ans et en qui j’ai toute confiance ..pour tout dire ..
    Aussi ,je vous remercie de votre article qui a enlevé cette appréhension somme toute mal placée ..
    Je pense ne pas être la seule et ce serait si simple d’avoir une plaquette illustrée avec votre article ,distribuée dans les services d’endoscopie ..les images parlent mieux que les phrases techniques
    Demain c’est pour moi le grand jour !!
    Et un grand merci pour cet article très bien pensé..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s