Cabinet vide cherche sans succès Junior infatigable

Toutes ces villes, toutes ces villages, qui ronronnaient ou ronchonnaient sur leur médecin, grognent maintenant sur son absence. On en cherche un neuf, il se fait désirer. On tente quelques appâts, pas trop copieux comme un loyer pas cher, une petite primette. Pas d’augmentation d’honoraires, faut pas exagérer non plus.  Car on le sait de toute évidence, si les médecins étaient mieux payés, ils travailleraient moins pour gagner autant, et ce n’est pas possible à un moment ou l’on manque si cruellement de praticiens.

ob_cdc93c_desert-medical

On désire donc des médecins. Mais pas n’importe lesquels. Le modèle recherché en priorité est le modèle traditionnel strictement conforme à l’idée que l’on en a toujours eu. Des travailleurs, des vrais, ne rechignant pas sur des 12 ou 14 heures d’affilée, sur les soirées, les samedis et même les week-ends.  Ou bien 2 paresseux pour faire le travail d’un seul « vrai  docteurdévouéàsesmalades », comme le propose l’annonce d’un médecin parue il y a quelques mois sur le bon coin.

Le modèle infatigable ne semble plus disponible en magasin. Chacun de chercher son docteur sur des rayons vides. Le bon coin ne séduit pas de généraliste motivé par la Haute Saône, les collectifs de patients orphelins n’attirent pas le médecin; en dépit des menaces des pharmaciens de Bergerac, aucun médecin pour cette  ville ne craque.

Faute de modèle jeune et travailleur, on s’organise pour faire rouler les vieux routards au-delà l’âge de la retraite. Déjà qu’ils prennent leur retraite à 65 ans en moyenne, on compte sur la motivation des 4 939 médecins qui cotisent encore à plus de 70 ans (soit 4% du corps médical). Et on tente d’en séduire d’autres pour poursuivre après 65: la Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France récompensera ceux qui travaillent plus longtemps, leur pension sera revalorisée s’ils continuent à bosser .. 

Malgré un important réservoir potentiel de vieux docteurs, la solution de les essorer jusqu’à des 65 ans passés n’est pas pérenne.  En effet, au 1er janvier 2014, les médecins âgés de 60 ans et plus représentent 25,6% des effectifs (MG 25,8%, spé 26%). Tandis que les médecins nouvellement inscrits, dont l’âge est inférieur à 40 ans, ne représentent que 16,3% de l’effectif total.  36 départements ont du souci à se faire à brève échéance, car la part des médecins âgés de plus de 55 ans est supérieure à la part de ceux âgés de 30 à 54 ans.

Scoop récent, on viendrait juste de s’apercevoir d’un truc hallucinant. Les médecins de 60 ans et plus vont prendre leur retraite en majorité dans les 5 ans à venir !! ce n’est pas publiable, mais bon, ça se sait. D’où vient t’il qu’on s’en rende compte seulement maintenant ? ah, ça, ma brave dame, je peux pas vous dire. On pensait éventuellement qu’en fait jamais un médecin ne s’arrêtait d’être au service de la santé des autres, ça doit être de cet ordre là !  

Du coup, vu que les médecins non seulement ne veulent plus bosser des 14 heures d’affilée, mais veulent en plus prendre leur retraite avant d’être morts, l’enjeu de remplacement de la génération qui part est assez subtil, d’un point de vue mathématique. 25-26% des médecins vont partir, tandis que 16% arrivent. Patatras, on se cogne aux évidences des chiffres. On réalise en une ligne que les chiffres départs/ arrivée ne s’accordent pas du tout… le remplacement d’un médecin qui part par un médecin qui vient est bien une utopie. Une utopie déjà en marche d’ailleurs. En effet,  autre scoop à ce jour impubliable, (n’en parlez pas autour de vous, la réalité est aveuglante), en moyenne toutes les régions françaises ont 20% de médecins en moins entre 2007 et 2016, (Lozère -18,8%, Ile de France -22,2%..).   

Mais il y a des réalités dont il vaut mieux nier les évidences.  Les patients sans médecins, les pharmaciens sans prescripteurs, les maisons médicales vides, les annonces sans réponse vont faire les titres des journaux dans les années à venir.  Et puis les gens finiront par réaliser tout seuls, par eux-mêmes, qu’ils sont les dindons d’une farce qui se joue à leur insu depuis des années, et qui consiste à leur laisser croire qu’en matière d’offre de santé rien n’a changé.

 

Références :

http://www.lagazettedescommunes.com/328769/demographie-medicale-les-departements-les-plus-touches-dici-5-a-10-ans/

Site très instructif : http://demographie.medecin.fr/demographie carte interactive de la démographie médicale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s