Chercheurs, des idées de boulot sur le thème Masque et Coronavirus ! Au travail SVP !

Voici quelques questions concernant le port d’un masque auxquelles je souhaiterais que des chercheurs en science très scientifique s’intéressassent et répondissent au plus vite. Tant qu’à porter un masque, ce serait bien d’en connaitre un peu mieux les fonctions protectives ou pas, plutôt que de se masturber chaque jour le cerveau à savoir si les chiffres de PCR + sont alarmants ou rassurants.

Mes questions découlent d’observations personnelles, observations que tout un chacun fait très certainement tout autant que moi dans la vie courante, et cela concerne autant les masques chirurgicaux que ceux en tissu

Voici donc un bref résumé de ce que l’on observe multiquotidiennement:

  • Les gens mettent le masque pour entrer dans la zone masquée, mais le retirent dès qu’ils sortent
  • Ensuite, au choix, ou ils le portent à la main, sans se préoccuper du côté qu’ils touchent, ou ils le mettent dans leur sac, ou bien encore ils le descendent sur le cou.
  • Pour évidemment remettre le même masque dans le magasin ou la rue suivante

De retour chez eux, je n’y suis pas, mais j’imagine ce qui se passe avec le masque:

  • Ils posent le masque sur la table
  • Ou le suspendent
  • Ca m’étonnerait qu’ils le mettent chaque jour à la machine s’il est en tissu
  • Et la fois suivante, ils reprennent le même masque

Voici mes questions, qui s’adressent à tout chercheur pouvant visualiser le virus en microscopie, j’espérerais que l’on réponde le plus vite possible aux interrogations suivantes:

Quand je porte un masque correctement, et que croise une personne expectorant du Coronavirus :

  1. quelle est la probabilité que du Coronavirus se colle à la partie externe de mon masque ?
  2. quelle est la quantité de Coronavirus collée sur mon masque ?
  3. la quantité collée sur mon masque peut-elle être suffisante à m’infecter si je prends ensuite mon masque à la main et que je mets ensuite mes mains à la bouche?
  4. En combien de temps, ce corona collé à mon masque ne présente t’il plus de risque de m’infecter si je ne jette pas mon masque mais que je laisse à l’air libre ?
  5. Quand je croise une personne expectorant du Coronavirus, quelle est la probabilité qu’il me colle du Coronavirus sur le cou, et qu’ensuite en baissant mon masque sur le cou, je récupère sur la face interne de mon masque le coronavirus collé ? dans cette situation, quel est le risque de m’infecter ?

Pour info, c’est pas des questions cons. Et tout le monde se les pose. Aussi, si vous pouviez faire des études, et vite, vu le nombre de gens qui portent un masque, ça serait top d’avoir les réponses. Une idée, serait que ça peut être fait à l’hôpital dans une zone Covid, en analysant les masques portés par le personnel qui croise des patients excréteurs. Ce serait plus intéressant et plus techniquement utile que de savoir s’il y a du Corona collé sur la porte ou la fenêtre de la chambre du patient! . Ensuite, on extrapolera aux autres, toi, moi, le péquin de la rue qui porte son masque sans la certitude de croiser un patient excréteur, d’ou certaines réticences, que je n’approuve pas, soyons clairs, car mieux vaut porter un masque pour rien tant qu’on ne sait pas la vérité.

Pour info, on avait fait une recherche basique simple dans ce genre dans les années 85 à la Pitié. On se demandait si on risquait de passer le virus du Sida d’un patient au suivant avec un endoscope digestif. On a récupéré le liquide qui se trouvait dans l’endoscope juste en fin d’examen, et on a regardé au microscope électronique. Il n’y en avait pas, de virus. Ça a permis de rassurer sur l’absence très probable de risque de contamination par l’endoscope. Et c’était vrai ! On n’a pas publié si vous cherchez la référence…

Maintenant, pour les masques, ce serait bien de répondre à ces questions simples. Elles permettraient peut-être de convaincre quelques anti que ça vaut le coup d’en mettre un au cas ou ils croiseraient un supercontaminateur, et de convaincre la majorité qui le porte de le faire correctement. Ou aussi, ça pourrait démontrer qu’un masque couvert de coronavirus peut néanmoins être réutilisé 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 jours après ? ou encore que le mettre sur le cou en zone tampon est mieux que de le malaxer en main.

Merci de relayer ce post et cette demande auprès de tout chercheur ayant la volonté et la possibilité de faire ce travail rapidement. Je compte sur vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s