peine…

Reprise du boulot ce matin

Dès la première heure, mon retour a été plombé.

Je savais bien qu’il pensait à un départ….  mon directeur médical, celui qui m’a mené sur le chemin de mes nouvelles fonctions de direction. Ce médecin que j’estime, que j’adore, et avec lequel je peux avancer dans la réflexion sur ce que je fais, sur la médecine, et sur les médecins qu’il faut gérer.

Je me doutais que quelque chose couvait depuis plusieurs mois, il avait essayé de me faire comprendre, à mots couverts… Je me  suis même demandée si cela ne s’était pas fait à mon insu, si ce matin en revenant je n’allais pas découvrir qu’il était parti.

Je redoutais cela, et en même temps, aveugle de ne pas vouloir accepter, je me rassurais en pensant qu’il ne trouverait finalement pas le courage de s’arrêter, car c’est un homme que la passion porte en avant. Je ne voulais pas croire qu’il puisse véritablement mettre en pratique son idée de départ imminent.

Il me l’a donc annoncé ce matin, en avant-première… Départ à la fin du mois. Cela ne me laisse le temps de rien du tout. Dans un mois, ma désolation sera toujours aussi immense, voire plus. J’ai tout fait ce matin pour étouffer mon émotion, que je ne voulais pas trahir.

Je ne me sens ni trahie, ni révoltée. Ni même abandonnée, car il m’a toujours assurée que je me retrouverais un jour prochain seule sans sa présence rassurante à mon côté. Il ne me doit rien, et refuse d’accepter ce que moi, je lui dois. Il ne se rend pas compte que son grain d’originalité, d’excentricité, voire de folie m’a été infiniment précieux.

Je me sens seulement triste.

Je me sens seulement face à un océan de solitude…

J’étais déja si seule dans ma vie privée, et voici que je le serai aussi dans ma vie professionnelle.

4 réflexions sur “peine…

    1. merci miss de m’avoir TAguée. Je comprends que c’est un cadeau de ta part, mais faut que je plonge plus avant dans cette affaire la. Je vais aller piocher les questions auxquelles je dois , si j’ai bien compris, répondre. Et puis faut aussi que je choisisse des cibles à tagguer moi aussi. Ca  pourrait me prendre quelques jours, car entre la reprise du boulot et la rentrée des classes du petit dernier, je suis pas mal prise ! Je vais déja mieux en tous cas,

      J'aime

  1. comment dire sans paraître niaiseuse? tu n’es pas seule.tu es lue, comprise et, sur ce blog, aimée. c’est un amour presque totalement virtuel, mais certain. presque totalement virtuel mais un peu réel quand même.

    J'aime

    1. merci de ce virtuel soutien Une chose me réconfortait dans la journée hier: je savais que je pourrais confier mes ennuis au blog, et parler c’est déja aller mieux…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s