Ticket 1, guichet 1

8h45  rendez-vous avec un professeur dans le service d’un grand hôpital parisien

8h45 est l’heure de son premier rendez-vous de la journée.

Il n’a pas fait sa visite avant, je l’ai croisé dans l’ascenseur, ce ne sont pas des lêve-tôt comme dans le privé, ici.

L’hôpital ou je consulte est particulièrement bien organisé. La réception par le personnel administratif se situe sur le plateau de consultation. C’est autrement mieux que les interminables couloirs à parcourir dans bien des hôpitaux, dans lesquels on erre lamentablement afin d’obtenir le sésame papier qui permet d’accéder à la consultation du médecin.

Ici la situation se présente bien. Il suffit de prendre un ticket, je suis non seulement la première personne arrivant en consultation, mais la seule.

Je prends donc le premier ticket dépassant de la machine. Au dessus de l’appareil est inscrit : « Ticket 1, guichet 1 ». Après avoir froissé le ticket dans ma poche, je me plante donc devant le guichet 1. Disons à 1 mètre. L’occupant du bureau fait mine d’être concentré sur des dossiers qu’il trie avec ardeur, sans paraître conscient de ma présence. Finalement, il lève la tête, et d’un surprenant regard circulaire et glauque , dans le champ duquel je pense néanmoins me trouver, il porte ses yeux sur le texte du compteur : ticket 1, guichet 1. Puis, comme si je n’existais pas,  replonge dans ses dossiers.

Afin de ne pas l’irriter en restant ainsi plantée debout sous son nez, convaincue maintenant qu’il connait effectivement ma présence, je m’assieds 2 mètres plus loin. Ainsi je suis toujours en face de lui, et pourrai me lever dès qu’il m’appellera.

Arrive une autre personne. Elle prend bien évidemment un ticket aussi.

Un court moment d’inattention, et je remarque que cette seconde personne est en train de s’installer au guichet 1.

Mais je suis la première, comment se fait il que vous preniez cette dame avant moi, vous avez bien vu que j’étais devant vous depuis un moment ?

·         Rien vu…  Donnez moi votre ticket , insiste t’il d’un ton rogue

·         Mais vous avez forcément remarqué que j’attends depuis 10 minutes face à vous,  et que je suis la première personne arrivée, comment pouvez- vous en plus me demander  le  ticket ?

·         Votre ticket, madame, rétorque t’il d’un air furieux

·         Excédée moi aussi, mais sans autre issue, je fouille dans ma poche, et sors le fameux ticket 1

Il n’y a pas de numéro dessus. C’est le premier papier du rouleau, seule figure la marque du fournisseur. Je n’avais pas regardé.

·         Eh bien, voyez me dit- il, à la fois triomphant et dédaigneux… vous n’aviez qu’à prendre un ticket …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s