Elections URPS 2015, demandez les programmes…

Comme la plupart des médecins, quelques semaines avant une élection URPS que l’on me dit capitale, je suis perplexe

Bien sur, je suis opposée à la loi de santé conduite par Mme Touraine et son gouvernement, qui contient nombre de contraintes intenables pour des libéraux.

Néanmoins, je suis perplexe…

Si nous en sommes arrivés à ce point, qu’ont donc fait tous les syndicats médicaux ? Quelle part de responsabilité ont -ils dans la situation actuelle. Ont-ils laissé faire au cours de toutes les années de négociation durant lesquelles ils assuraient défendre la médecine libérale.  ? auquel cas s’arc-bouter contre est du temps perdu…

Comment les syndicats sollicitant mon vote pensent-ils, à ce stade de l’évolution de la loi, arriver à obtenir un recul significatif. Que veut dire « retrait de la loi ? Une médecine libérale comme avant ?  mais quelle médecine libérale ? je suis perdue, je ne sais plus ce que signifie au juste libéral.

Je suis donc perplexe.

Je n’ai, pas plus que nombre de mes confrères, de vraie motivation à voter pour ces élections.

Je suis syndiquée, mais pas militante. Syndiquée par habitude auprès de mon syndicat de spécialité dépendant lui-même de la CSMF.

Mais ces jours derniers, me voici, tout comme vous, je suppose, inondée de mails, me répétant inlassablement l’importance d’élire ceux qui me représenteront dans les années à venir.

Ne pas voter, j’aime pas.  Le droit de vote est une si belle liberté que je l’ai toujours utilisé.  Je trouve aussi que voter permet de râler ensuite si l’on est mécontent soit de ne pas voir élu le parti de son choix, soit de le voir conduire les affaires autrement que dans son programme électoral.

Je veux donc voter.. mais ? Pour quel syndicat dois je voter si je veux que la médecine libérale reste ce qu’elle est, en mieux ?

Et si j’allais voir leurs programmes à tous… je saurais enfin à quel syndicat confier mon avenir…

J’ai donc pris mon bâton de pèlerin et suis partie à la recherche des programmes de chacun. Le plus simple était de se diriger sur leurs sites, n’est ce pas. C’est ce que j’ai fait. Cela n’a pas été si simple, au final.

Quelques points clés de la loi de santé, et des revendications de chaque syndicat sont facilement comparables

SML FMF CSMF – UNOF -UMESPE MG France le Bloc
LOI DE SANTE refus ? opposition mas pas refus refus refus
Demande tarifaire nouvelles lettres clés pour tous, pour valoriser pratiques de coordination de chronique et polypathologie secteur unique revalorisé (SUR) avec lequel les médecins appliqueront des tarifs de base communs par discipline, mais auront tous la possibilité de pratiquer des compléments d’honoraires.  revalorisation  immédiate de l’acte médicale à 30 euros pour tous les médecins pas de revalorisation des actes: Avant la surenchère commençons par l’équité ! Donc demande d’un C à 25 euros comme les autres médecins revalorisation des tarifs opposables et valorisation des urgences et de la chirurgie ambulatoire
TP refus refus refus refus refus
blocage sanitaire en octobre ? oui du au 6 octobre, reconductible non, c’est une mascarade oui ? À priori non

Programmes

Le passage à la section programme se révèle beaucoup moins simple que dans mon imagination.

En fait, je m’attendais à ouvrir chaque site de syndicat et à y trouver le programme en page 1 ou en lien.

En fait, non, pas exactement.. il faut vraiment chercher pour trouver….

SML :

Le site me dirige vers  une page prometteuse : Programme des élections

http://www.lesml.org/fr/167-programme-des-elections-urps-2015.php  

Erreur : sur cette page figure un powerpoint intitulé:   Synthèse du sondage SML ‘le SML vous interroge sur l’avenir de la médecine libérale’: seulement,  aucun programme ne figure sur le document

Finalement, je trouverai des propositions sur la  page intitulée communiqué de presse.

Programme SML

–          Afin de montrer votre refus de la loi de santé en association avec vos patients, le SML vous propose de rejoindre le mouvement qu’il a initié : «Tous ensemble pour éviter le divorce du couple patient-médecin».

–          Seul le SML propose des solutions pour permettre à tous les médecins de faire de la coordination rémunérée dans une gouvernance libérale totale.

–          Le SML s’oppose au modèle de la loi de Santé qui veut procéder uniquement par des forfaits qui ne seraient réservés qu’à quelques-uns (5%) travaillant en maisons pluridisciplinaires étatiques sous contrat avec l’ARS.

–          Ne nous illusionnons pas, le chronique et les polypathologies représentent déjà la majorité de nos actes. Avec l’adoption de la Loi de Santé, nos patients seront systématiquement orientés vers les équipes sous contrat avec l’ARS au détriment de leur médecin habituel, soit un détournement de près de 50% de leurs actes.

–          Le SML demande la création rapide de nouvelles lettres clés pour tous, afin de valoriser ces pratiques. Cette proposition du SML est une alternative qui permettra à la grande majorité des médecins libéraux (99%) s’investissant naturellement dans la coordination, de valoriser leur démarche.

–          Les associations libérales de proximité, élaborées par le SML, renforcent l’ancrage territorial des professionnels de santé et ne les laisseront plus jamais face seuls aux Tutelles.

FMF

Sur le site, je trouve direct un lien : http://www.fmfpro.com/le-programme/.

Manque de bol, le site n’est pas tenu à jour:  le dernier article de la page « le programme » date de 2012 ! . Cliquant  sur FMF Union généraliste, j’atterris sur une sorte de journal nommé Ugé Zapping. Le journal est daté de la semaine. Pas plus de programme, mais le dernier numéro présente un chapitre intitulé « Campagne électorale » et il est écrit « Je vous rappelle que si vous trouvez que les idées défendues dans cet UG Zapping depuis des années sont les vôtres, il faut mettre le bulletin FMF dans l’enveloppe ! ». Problème : si on ne lit pas UG Zapping depuis des années, on ne sait pas les idées. En plus des idées aux programmes, il y a un fossé, non, ou bien je n’ai rien compris en politique.

Pas découragée, me voici maintenant sur le lien FMF spécialistes. La, j’arrive en fait sur un blog. J’y vois un lien vers lettre du président… peut-être une chance ? Padbol, la dernière lettre du pdt  remonte au  4 septembre 2013. Allons alors dans Vie Syndicale. Le dernier texte, c’est  Inscription à la réunion du … 17 mai 2014. Ah, si,  j’ai trouvé: semaine santé libérale morte. Euh,  non, c’est la semaine de décembre 2014. Ils ne semblent pas informés d’une fermeture de cabinets libéraux début octobre !

Reprenons les recherches afin de ne pas laisser la case vide .. Ça y est, enfin, j’ai trouvé ! Ici : http://fmfconstruitlavenir.com/1706-la-fmf-est-en-ordre-de-marche-pour-presider-les-urps/

En fait il y a 2 sites de la FMF, un mort et un vivant !

Programme FMF

Dans les régions où elle sera élue, la FMF s’opposera :

A l’attribution des pleins pouvoirs aux Caisses, ARS et complémentaires santé

– Elle appellera à la non-application du tiers payant généralisé et défendra, via sa cellule juridique, tous les médecins libéraux s’engageant dans cette démarche de résistance. Elle mènera des actions « coup de poing » partout et à chaque fois que cela sera nécessaire.

– La FMF qui dénonce les harcèlements de médecins par les caisses sur la base de statistiques aveugles et de procédures iniques, soutiendra, via l’action de sa cellule juridique, les médecins dans leurs démarches judiciaires, qu’ils soient adhérents ou non à la FMF. Elle refusera de transmettre les statistiques d’activité des médecins libéraux des régions dont elle dirigera les URPS tant que les activités des urgences ne seront pas transparentes elles aussi.

Au « tout hôpital »

– Elle refusera toute collaboration avec les ARS tant qu’il n’y aura pas d’égalité de traitement entre la médecine libérale et la médecine hospitalière.

– Elle agira pour recentrer l’hôpital sur sa mission première : l’hospitalisation. Pour cela, l’accès aux urgences doit être régulé, c’est-à-dire qu’il faudra supprimer le libre accès aux urgences et qu’il se fasse uniquement en ambulance ou sur courrier d’un médecin généraliste ou spécialiste. La FMF demande aussi la suppression des consultations de 1er recours à l’hôpital, des postes avancés hospitaliers, des hospitalisations à domicile. La FMF exigera la transparence des actes hospitaliers qui remplissent les créneaux de PDSE avec des interventions programmées ce qui leur permet de se faire attribuer des lignes d’astreinte au détriment du privé.

– Elle continuera de défendre le volontariat, la régulation et la rémunération en matière de PDS ambulatoire et en établissement. Elle s’opposera à toute initiative qui la ferait dépendre de protocoles et organisations des soins technocratiques coupés de la réalité clinique, humaine et sociale, ou de réseaux de soins mutualistes avec plateforme téléphonique orientant les patients.

– La FMF demandera que la PDSA régulée volontaire se fasse sur 5 à 8 points fixes par département, sur la base d’une garantie de rémunération de 3 C / H. La participation de médecins mobiles se ferait en nuit profonde en conduite accompagnée, au moins 5 effecteurs par département, rémunérés 4 C / H.

A la farce ruineuse du DMP et du SNDS (Système national des données de santé)

– La FMF s’apprête à mettre l’ASIP au chômage: s’appuyant sur ses retours d’expérience en région (Bretagne, Centre, Basse-Normandie, Nord Pas-de-Calais, Champagne-Ardennes…), elle suggère de privilégier la messagerie sécurisée cryptée Apicrypt qui est déjà utilisée par 36 000 médecins en France et également par certains établissements hospitaliers. Avec un coût du déploiement d’Apicrypt au niveau national estimé à 15 millions d’euros, elle permettrait à l’Etat de faire des économies substantielles, d’autant que la MMS compte moins de 7000 inscrits mi-2015 et n’intègre aucune interconnexion automatique avec le DMP.

– Elle suggère par ailleurs l’utilisation du DM2P existant (Dossier Médical Professionnel Partagé), outil imaginé par les médecins pour les médecins.

– Elle s’oppose à l’ouverture des données des patients aux complémentaires santé, ARS et industriels qui signerait la fin du secret médical et la commercialisation des données du patient comme le préfigure le projet Plexus à l’ile de la Réunion.

 La FMF continuera de se battre pour que les médecins libéraux aient :

Une rémunération globale équivalente à la moyenne européenne pour toutes les spécialités :

– Elle exigera une revalorisation des honoraires des médecins du secteur 1 pour atteindre la moyenne européenne proche de la rémunération des médecins conseil.

– Elle exigera que soit mise en œuvre la CCAM clinique et que les honoraires pour les actes techniques soient actualisés comme prévu par la convention médicale de 2011.

Une protection sociale digne de ce nom

– La FMF appelle à une renégociation du contrat ASV dans le cadre d’une refonte conventionnelle totale afin de sécuriser la retraite ASV, tant en niveau qu’en pérennité. Il ne doit pas y avoir d’accord conventionnel sans avoir au préalable défini et réglé de façon unie l’avenir de la retraite ASV. C’est l’intérêt de tous, généralistes et spécialistes, secteur 1 et secteur 2.

– Pour redonner envie d’ouvrir un cabinet, elle défendra l’évolution des régimes pour obtenir des conditions équitables par rapport à celles des salariés notamment pour les arrêts maladies y compris les grossesses pathologiques et les syndromes dépressifs, les congés maternité avec un délai de carence identiques aux salariés …

– Surtout elle appelle à la tenue d’un véritable Grenelle de la santé qui permettrait de redéfinir les missions de l’hôpital et des libéraux et de sortir du marasme actuel.

Un espace de liberté tarifaire pour tous :

– Elle maintient son opposition historique à l’avenant 8 de la convention de 2011 sur l’encadrement des dépassements d’honoraires autorisés pour les médecins relevant du secteur 2.

– Elle milite pour la mise en place d’un secteur unique revalorisé (SUR) avec lequel les médecins appliqueront des tarifs de base communs par discipline, mais auront tous la possibilité de pratiquer des compléments d’honoraires.

Une égalité de traitement avec les médecins du secteur public

– L’indemnisation de toutes les missions de service public qui lui sont imposées

– Une convention équilibrée où les sanctions ne concernent pas que les médecins mais aussi les caisses quand elles ne respectent pas leur signature

– Un temps hebdomadaire NORMAL reconnu et que tout acte éventuellement effectué au-delà bénéficie d’une majoration de tarif.

– Aucune discrimination du fait du mode de coordination avec les autres professionnels, ni financièrement, ni réglementairement

CSMF – UNOF -UMESPE

En fait sur le site CSMF, on ne trouve aucune page détaillant le programme. Il faut bien chercher.  Sur le site, la première page tentante est celle-ci : http://www.csmf.org/election-2015/la-campagne

Sur cette page  « campagne » on trouve successivement :

1-      interviews du Dr Ortiz, président, interview Dr Fazilleaud Vice présidente,

2-      Loi de Santé : pourquoi la CSMF s’y oppose ? : La CSMF explique les raisons de son opposition à la loi de Santé et présente les différentes actions qu’elle a menées en ce sens.

3-      URPS 2015 : appel à voter CSMF : A l’approche des URPS, la CSMF appelle les médecins généralistes et spécialistes à voter pour ses candidats. Elle présente aussi ses revendications.

4-      Finalement en écoutant le dernier chapitre on découvre enfin un programme

Programme CSMF

1-      revalorisation  immédiate de l’acte médical à 30 euros pour tous les médecins

2-      aides y compris financières pour retrouver du  temps médical

3-      exige de participer aux arbitrages pour la délégation des tâches

4-      la CSMF invite les médecins à préserver leur indépendance: reprendre le pouvoir dans les étblts de santé, face aux ARS et aux autres établissements étatiques

5-      préservation de la place du médecin au cœur du système de santé

6-      préparer l’avenir: renforcer l’exercice médical, valoriser l’expertise et le savoir-faire du médecin

Nota Bene : Sur le site de l’UNOF, branche généraliste de la CSMF, se  trouve une pub pour un assureur (Scamed-Scapimed groupe)

MG France

Sur le site MG France, aucune page de programme http://www.mgfrance.org/index.php . La page intitulée communiqué contient une publication intitulée « Elections professionnelles : un sondage ne fait pas l’élection » : c’est une tribune de harangue contre tous les autres syndicats, mais pas de programme présenté.  Sur la page Actualité on trouve : demande de moratoire sur l’accessibilité des cabinets, recours contre la CNAM pour le C à 25 euros,  grève du 5 octobre

Oups, je finis par trouver  un programme sur Mgfrance Rhone-Alpes

http://www.mgfrance-ra.org/index.php/actions/8-actu/70-3-bonnes-raisons-de-voter-mg-france-aux-elections-urps

Programme MG France

Sur le site Rhône-Alpes,

–          on me donne 3 bonnes raisons de voter MG France

o   1- voter MG France c’est confirmer MGFRance comme le ppal syndicat de défense des géné

o    2- c’est permettre aux élus de continuer le travail entrepris lors des mandatures précédentes

o   3- c’est soutenir les revendications principales  du syndicat

–          Le programme commence par une longue litanie de NON

o   au TP,

o   aux consultation à 23 euros,

o   aux paperasses et harcèlement administratif,

o   à la mainmise des ARS, à l’humiliation, aux sanctions ou mises en garde sur l’activité,

o   aux obligations de mise au norme d’accessibilité.

–          Suivis d’une litanie de  OUI :

o   à une valeur de consultation du généraliste identique à celle des autres spécialistes et a une visite à dom tarifée 56 euros,

o   à des moyens pour financer un secrétariat,

o   à la relance de la FMC indemnisée,

o   à des moyens humains et financiers supplémentaires pour la formation initiale des futurs généraliste,

o   à une protection sociale décente pour les médecins libéraux.

LE BLOC

Sur la page Actualités de leur site, le dernier article date de mars 2015. Le bloc appelle les coordinations de médecins généralistes à à s’unir au blocage sanitaire de l’automne 2015. Sur le site lui-même, pas de programme. Ce syndicat comprend  3 collèges anesthésistes, (AAL), gynéco-obstétriciens (Syngof) et chirurgiens (UCDF). En suivant le lien vers le collège AAL du bloc, c’est-à-dire la partie anesthésique, je trouve un programme http://syndicat-aal.fr/souvenons-nous-avant-de-voter/

Programme Le Bloc

Nos positions sont claires et nos objectifs majeurs sont définis :

–          Retrait de la loi santé : nous la combattrons par tous les moyens jusqu’au blocage sanitaire et au recours devant le Conseil Constitutionnel

–          Revalorisation des tarifs opposables avec valorisation des urgences et de la chirurgie ambulatoire.

–          Accès pour tous les praticiens du bloc à des compléments d’honoraires et maintien de la liberté d’honoraires.

–          Empêcher l’instauration des réseaux de soins étendus aux médecins par les complémentaires santé. Ces réseaux mettraient fin à notre indépendance professionnelle et engendreraient une soumission totale aux financeurs et la fin de la liberté de choix pour les patients.

–          Création d’une « assurance complémentaire santé» pour nos salariés et les patients qui prendra en charge correctement les compléments d’honoraires

–          Négocier des solutions d’assurance RCP à des tarifs acceptables pour toutes les spécialités, y compris les plus à risque (obstétrique, orthopédie, rachis, chirurgie bariatrique…)

–          Sécuriser et améliorer la relation contractuelle avec les établissements, dont la prise en charge des aides-opératoires. LE BLOC est le seul syndicat à avoir déposé un recours en Conseil d’Etat contre le décret qui imposerait à nos aides opératoires et aux IDE d’être diplômées IBODE !

 


Bon voila, j’ai fait le tour

En chemin, j’ai rencontré énormément de textes contenant des refus, des oppositions, s’attachant à démonter les adversaires. Les programmes sont assez durs à trouver finalement, comme si le programme d’action n’était pas le fil conducteur du syndicalisme médical. 

De quel programme me suis-je sentie la plus proche ?  Et vous ?

En tous cas, une chose est sure. Aux élections URPS, je voterai.

.

5 réflexions sur “Elections URPS 2015, demandez les programmes…

  1. Bof, les syndicats… Seuls ceux qui ont signé la convention touchent des subventions et seuls ceux qui ont signé la convention sont autorisés à participer aux discussions avec le ministère. Alors bonjour les conflits d’intérêts et la représentativité…

    J'aime

    1. C’est pour cette raison que la FMF a finalement signé la convention, une fois qu’elle avait été signée par les autres et qu’elle serait forcément appliquée, pour pouvoir exister et défendre les confrères de l’intérieur .

      J'aime

  2. Pour completer le tableau : la FMF est CONTRE la loi de santé.
    Il manque une colonne : « conflit d’interets ».
    Le seul syndicat qui n’a aucun conflit d’interet ( industrie pharmaceutique, mutuelles, cegedim….) c’est la FMF .
    Pour savoir qui couche avec qui, il suffit de regarder les brochures des syndicats ….

    J'aime

  3. « Les unions régionales des professions de santé ont pour mission de contribuer à l’organisation et à l’évolution de l’offre de santé au niveau régional et notamment à la préparation du projet régional de santé et à sa mise en œuvre »

    Art.R. 4031-2.-Les unions régionales contribuent à l’organisation de l’offre de santé régionale. Elles participent notamment :
    « 1° A la préparation et à la mise en œuvre du projet régional de santé ;
    « 2° A l’analyse des besoins de santé et de l’offre de soins, en vue notamment de l’élaboration du schéma régional d’organisation des soins ;
    « 3° A l’organisation de l’exercice professionnel, notamment en ce qui concerne la permanence des soins, la continuité des soins et les nouveaux modes d’exercice ;
    « 4° A des actions dans le domaine des soins, de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion des crises sanitaires, de la promotion de la santé et de l’éducation thérapeutique ;
    « 5° A la mise en œuvre des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens avec les réseaux de santé, les centres de santé, les maisons de santé et les pôles de santé, ou des contrats ayant pour objet d’améliorer la qualité et la coordination des soins mentionnés à l’article L. 4135-4 ;
    « 6° Au déploiement et à l’utilisation des systèmes de communication et d’information partagés ;
    « 7° A la mise en œuvre du développement professionnel continu.

    Les MOTS CLEF , c’est : « elle participe , elle contribuer » , en jargon administratif cela veut dire: si vous avez des mesures qui nous intéressent nous ,autorité publique, nous retrancherons derrière vous ( surtout si ces mesures ne plaisent pas pour faire porter la responsabilité au professionnels). Et si des mesures ne plaisent pas au professionnels, l’autorité s’en fout , elle fait ce qu’elle veut.

    Se sont les professionnels qui payent pour les URPS, c’est à dire nous .

    Cette « démocratie sanitaire » terme consacré par Loi est à mon sens; certainement non démocratique, peu utile , probablement peu efficace , et couteuse en argent public ( au delà du fonctionnement des URPS).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s