Ce n’est pas ridicule d’être happé par une théorie #antivax, ça s’explique

Ce n’est pas ridicule d’être happé par une théorie #antivax, ça s’explique

Même si cela relève parfois d’un égoïsme lamentable, dans de nombreux cas,  c’est en fait venu d’un état de crédulité induite.

C’est un peu comme de s’être fait avoir par un vendeur de porte à porte qui vous a fourgué pour un prix astronomique du matériel qui vaut en réalité 10 fois moins. Il a usé de techniques de communication qui ont endormi les réflexes de défense et de méfiance naturels et vous ont conduit à croire au premier degré tout ce qu’il vous disait.

C’est d’autant plus simple que l’on s’adresse à des gens n’ayant pas de connaissance sur le sujet, et dans des moments d’angoisse et d’incertitude.

En matière de Covid, le commercial vend de la rumeur. De la fausse rumeur. Or, rien n’est plus contagieux que la rumeur. C’est un virus encore plus contagieux que le covid : la fausse rumeur. En plus le commercial entre chez vous d’autant plus facilement que le web lui ouvre votre porte, ou plutôt que vous ouvrez sans vous en douter votre porte à ceux qui veulent vous influencer.

Les commerciaux de la rumeur sont des petits chefaillons en mal de notoriété, qui ont compris que la maitrise des réseaux sociaux et des cookies est leur rédemption. On ne les connaissait pas et du jour au lendemain, on parle d’eux et ils deviennent les éphémères chefs d’orchestre d’une fête du slip de dénonciation et de renonciations.

Nourris de cookies des réseaux sociaux, qu’ils achètent au prix fort, ils repèrent et ciblent ceux qui se posent de légitimes questions, pour venir leur offrir une illégitime réponse. On commence par influencer la pensée afin de la rendre accessible à la suggestion :  « rien n’arrive au hasard, tout est lié, on cache toujours quelque chose au peuple, les mensonges sont partout, les riches s’enrichissent encore plus sur votre dos en complotant dans le cénacle des puissants, on nous en veut, il y a des agents maléfiques, on nous cache la vérité ».. Une fois le poisson ferré par ces poncifs simplistes, dès lors que la personne a commencé à voir des complots partout, elle devient perméable à l’influence, et notamment à la toute puissance de la rumeur et il est alors simple de lui insuffler une réponse toute faite, qu’elle va adopter comme étant la sienne puisqu’elle est proposée par des gens qui semblent (enfin) la comprendre en tant qu’individu. A partir de ce moment, l’esprit critique des personnes ciblés est descendu au niveau zéro de la réflexion, passé aux oubliettes.

Les personnes ainsi enrôlées ne réalisent pas à quel point on peut leur faire croire une fausse vérité, et d’ailleurs, s’il le faut, on leur fera gober la vérité inverse quelques mois plus tard, sans qu’ils lèvent un sourcil.

C’est donc sans se douter de la puissance des réseaux sociaux sur leur cerveau que certains adhèrent petit à petit à une forme de pensée assez univoque. Reposant sur quelques théories :

  • Le peuple est un troupeau de mouton irresponsable qui suit les consignes des puissants, mais moi je ne fais pas partie du peuple parce que je pense différemment
  • On vous dit de vous vacciner pour votre bien, mais c’est faux, en  fait, on vous dit que c’est pour votre bien, mais ce sont des puissants et Big Pharma qui nous manipulent pour s’enrichir encore plus. On nous cache plein de choses fondamentales, il y a des agents maléfiques qui veulent nous détruire en faisant mine de nous faire du bien.
  • Adhérer c’est être faible, dénué de sens critique, c’est accepter de se laisser guider par des politiques qui n’ont pas été capables de nous dire en 2020 ce qui allait se passer en 2021. Je refuse leur politique, donc je refuse de me plier aux consignes de se vacciner.

Mais ou est donc l’intérêt de ceux qui disent non ?  Qu’est ce que cela leur apporte de dire non au lieu d’accepter ?  Se rendent t’ils compte de la manière dont ils sont recrutés dans cette forme de pensée dysfonctionnelle ?  N’ont-ils jamais entendu parler de la propagande informatique , des algorithmes ciblés issus des innombrables informations venues de simples cookies et qui permettent de les identifier comme intéressés par des thèses critiques et d’exploiter leur pensée sensible à l’influence négative. Cookies ? mais oui, tous ces programmes achètent les données venant des trafics sur la toile. Issus des algorithmes de chaque profil, des traces laissées sur la toile au gré de chaque groupe ou site visités, des recherches effectuées qui constituent de très fortes marques de reconnaissance permettant le ciblage des adeptes potentiels de thèses hasardeuses.

La plupart des anti sont vite happés et captifs de ces sites axés sur la pêche des influençables. C’est ni plus ni moins que du racolage. Ensuite, le chemin de la manipulation est très bien balisé. Dès que le poisson mord à l’hameçon, ils captent son attention afin d’induire un état de sensibilisation à la manipulation. Ces groupes d’anti n’ont aucune règle éthique. Ce qu’ils veulent, c’est juste du chiffre. Plus ils ont d’inscrits, plus ils obtiendront d’argent. Cet argent vient de puissantes force sombres, dontl’objectif est de faire adhérer le max d’humains à des thèses susceptibles de leur bloquer le cerveau pensant, pour ensuite les faire agir à leur profit, en leur faisant gagner de plus en plus d’argent et de pouvoir. Les anti-vax ne se doutent pas qu’ils sont enrôlés pour devenir des anti-tout. Preuve s’il en est, ils ont déjà été anti-masque pour certains, anti-traitement conventionnel pour d’autres, anti-tout ce qu’on dit les politiques depuis un an. Voire gilets jaunes pour nombre d’entre eux, avant même le Covid.

Ceux qui recrutent dans la théorie des thèses manipulatrices sont en réalité des manipulateurs dont l’objectif est à terme de faire vaciller la cohésion démocratique pour s’emparer du pouvoir et exercer in fine un pouvoir autoritaire. Ce sont des groupes très militants, qui recrutent facilement en utilisant les algorithmes du web, puis en piégeant les cibles dans un effet de bulle, communiquant ensuite en privé, ce qui donne l’illusion de l’importance. En réalité l’objectif à terme est de fédérer un groupe d’individus prêts à faire du harcèlement ou de la désinformation. D’individus qui se croient considérés en tant qu’individus, juste parce que les manipulateurs savent induire l’impression de considération qu’ils attendent. Tous ces gens qui n’ont pas l’impression qu’on fait attention à eux quand ils suivent la règle.

Ce n’est pas ridicule d’être happé par une théorie #antivax, ça s’explique. Comme toute manipulation de type sectaire, il est dur d’en sortir, d’autant plus dur que la secte est là tout le temps, même plus besoin d’aller dans des réunions, ou dans des centres, la pensée sectaire accompagne et influence les anti du matin au soir pour bien les enfermer et les inciter à diffuser toutes les fausses rumeurs qu’on leur inocule en perfusion.

Ce n’est pas ridicule d’être happé par une théorie #antivax, ça s’explique. Mais changer d’avis à tout moment est possible sans pour autant être ridicule… Juste parce qu’on réalise qu’on a été totalement et a son insu manipulé.

Un commentaire sur “Ce n’est pas ridicule d’être happé par une théorie #antivax, ça s’explique

Ajouter un commentaire

  1. C’est fort bien vu et justement appréhendé quant aux conséquences néfastes de la désinformation pour la démocratie. Une personne comme Trump, intellectuellement inintéressante en tant que telle, avait bien saisi l’intérêt du bombardement des « faits alternatifs ». Elle n’est pas la seule.

    Aimé par 1 personne

Répondre à JEAN MARIE MELOT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :