Régimes sans gluten, sans lait, sans …, et poudres magiques des médecines alternatives

Un jour, après bien des recherches, un ami, une connaissance, un forum, vous ont fourni les coordonnées de ce médecin miraculeux. Ou encore, c’est un médecin dont vous avez lu le livre grand public, et vous avez enfin trouvé ou il exerce. En règle générale, il vous a fallu traverser la région pour aller le consulter, vous qui vous plaignez que votre médecin généraliste est trop loin de chez vous.Dr-Miracle-le-Lecocq

Le médecin miraculeux n’a généralement pas le tarif conventionnel. Si par exception il l’a, les examens qu’il prescrit, eux, ne l’ont pas, vu qu’ils ne sont pas référencés sécu, et sont souvent à faire dans un laboratoire spécial, pas celui de votre rue. Puis, les produits qu’il donne ne sont pas non plus pris en charge par la sécu. Mais ces dépenses ne vous étonneront à aucun moment, car les miracles à bon marché, personne n’y croit. , Quand d’un médecin on attend l’exceptionnel, on est prêt à investir. Pas question de se préoccuper dans ce cas du montant des honoraires, ni de leur remboursement. De l’argent bien placé pense le consultant, déjà si heureux d’avoir eu connaissance de ce si bon filon.

Pour commencer votre relation, après passage dans une salle d’attente aux fauteuils en principe confortables et capitonnés, fauteuil-chesterfield-deluxe-en-velours-gris-capitonne-5343057le médecin  a manifesté une vraie considération sur vos ballonnements, ou vos douleurs articulaires qui ne passent pas toutes seules, sur vos malaises, votre fatigue, vos difficultés à digérer, votre caca, toutes manifestations dont aucun traitement ne vient à bout, et que tous les médecins consultés jusqu’à présent balayent d’un revers de main impatient, maintenant que tous les bilans scanners, IRM et autres explorations ne trouvent aucune cause.

Ensuite, il a d’emblée froncé les sourcils sur un truc marqué en gras dans vos prises de sang . Un dosage de fer, par exemple, légèrement au-dessus de la norme, que les autres praticiens avaient décrété normal. Ou tout autre truc en gras, qu’on avait omis de considérer comme anormal. Vous vous doutiez bien, vous, que ce n’était pas normal.

Et puis, il a compris immédiatement, lui, que les médicaments vous font peur, vous ne voulez pas en prendre, et encore moins les prendre au long cours. Il a compris, lui, enfin, que vous cherchiez comment vous soigner sans médicament.

Du coup, il a commencé par vous expliquer que des tests étaient nécessaires. Il  vous en a prescrit un certain nombre choisis parmi une liste non exhaustive, comprenant en tout premier la recherche d’IgG dans le sang, pour 270 aliments, au prix de 300 à 500 euros selon le laboratoire conseillé par le docteur. Par exemple, une liste des aliments testés est la : http://laboratoirebarbier.com/ficheallergene70317.pdf . Et aussi, une recherche de candidose par tous les côtés. Salivotest, examen de selles, test urinaire appelé indoxyl sulfate à 20 euros, analyse de sang pour anticorps anticandida à 20 euros. Sans oublier le test de perméabilité intestinale au lactictol et au mannitol pour explorer les fermentations, un dosage des peptides urinaires. Ou encore un coproscreen, mais oui, tout, tout, tout, vous saurez tout grâce à votre caca.  Si vous êtes fatigué, profil protéique complet, phénotypes inflammatoires et antiradiculaires seront censés explorer votre immunité. Si vous êtes stressé, un grand bilan de stress oxydatif, et d’enzyme anti-radicaux libres. Et j’en passe.

A la seconde consultation, intoxiqué par l’originalité d’une telle recherche sur votre personne, déjà bien délesté financièrement, vous étiez  mûr pour recevoir les consignes thérapeutiques.

C’est donc lors de cette seconde consultation que sera mis en place le fameux traitement qui va vous sauver. Enfin, un traitement sans médicament, on l’a bien compris, puisque vous êtes la justement parce que vous voulez aller mieux sans médicament.

Dès le début de cette seconde consultation, le docteur dont vous attendez des miracles,  a de nouveau froncé les sourcils. Cette fois-ci sur les résultats des tests qu’il avait demandés. C’est bien évident que vous alliez si mal, avec tant d’allergies alimentaires, un intestin poreux, des champignons en alerte dans les plis profonds de vos tubes digestifs, urinaires et sanguins, un stress oxydatif top niveau et des enzymes enchevrêtrées.

Une fois les sourcils défroncés, le docteur miracle vous a expliqué les causes de vos maux. Elles se résument en quelques grands chapitres : Mauvaise alimentation +++,  Stress chronique,  Surcharge toxique, Déséquilibre bactérien

Les seules molécules à même d’attaquer votre stress chronique, de nettoyer les surcharges toxiques, sont d’après lui celles des compléments alimentaires.  Vitamines en tous sens, quelques oligoéléments, Zinc, cuivre, etc. Mais aussi, poudre d’ortie, pépins de pamplemousse, et autres broyats de feuilles, fleurs, fruits, eau de mer etc. Toutes les prescriptions ont un point commun : chères et non remboursées. Quand il ne s’agit pas de préparations magistrales à faire fabriquer dans une pharmacie particulièretee-shirts-poudre-de-perlimpinpin

Le système digestif étant, selon le dire de ce médecin, la clé de voûte de votre mal-être, car sa perméabilité favorise moisissures et déséquilibre sanguin. il va donc falloir que vous évitiez certains aliments dont les tests ont révélé votre perméabilité, ou votre allergie. Et donc s’astreindre à un régime.  

Le régime repose exclusivement sur des prescriptions d’éviction alimentaire strictes. Plusieurs familles d’aliments sont particulièrement la cible finale de ces docteurs qui vous veulent tant de bien : le gluten,  le lait, la caséine, les œufs, les graines non germées, le sucre, les OGM. En général, selon les habitudes du praticien consulté, le régime prescrit sera un composite de suppression de gluten, lait, et divers aliments choisis au gré des soit-disants IgG élevés de votre test d’allergie.

Vous ne vous en doutez pas, mais à quelques lignes près, c’est le même régime et les mêmes recommandations de suppléments que ceux des patients qui vous ont précédé dans ce bureau, et que ceux des clients qui passeront après vous.

Vous êtes ressorti de ce parcours médical  vraiment satisfait. Enfin une solution définitive et non médicamenteuse (parce que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, bien sur). Enfin un médecin s’intéressant VRAIMENT à votre cas.

Du coup, vous qui refusez de prendre des médicaments, qui critiquez la médecine somatique incapable d’écouter vos plaintes, et de vous offrir la solution à vos maux, vous avez entamé une nouvelle vie, en enlevant de votre alimentation un très large échantillon de ce qui compose vos repas quotidiens, des fromages aux pâtisseries, en passant par les pâtes, le pain, les yaourts et autres prescriptions du docteur miracle.

Dès le premier jour de ce régime, vous vous êtes senti mieux. Vos maux s’envolaient par lambeaux, comme par enchantement. Le miracle était enfin arrivé !logo49

Cependant, il vous a vite fallu reconnaître que ce n’était pas simple. Il vous a vite fallu reconnaître que cela vous a compliqué la vie sociale, les restau, les repas entre amis, et qu’il fallait passer des heures en cuisine pour avoir un truc mangeable à avaler. Parce que sans lait, sans beurre, sans pain, sans féculents au gluten, sans œufs, la cuisine est plus compliquée.  Vous avez fait des entorses au régime… et vous avez constaté que cela ne changeait pas grand-chose. Et puis au bout de quelque temps, semaines ou mois, sauf pour quelques rares personnes définitivement convaincues et durablement améliorées par l’éviction alimentaire, vos symptômes étaient de nouveau là, quasi à l’identique.

Alors, finalement, au bout de ces quelques semaines, ou mois, vous êtes retourné voir vos médecins habituels.     Au moins, ils ne prétendent pas faire des miracles, leur consultation est prise en charge, les médicaments qu’ils prescrivent sont remboursés.

  can-stock-photo_csp43565611

 Votre retour vers la médecine « traditionnelle » a souvent été motivé par vos craintes d’être intoxiqué par tous ces compléments alimentaires. Après avoir finalement lu les notices, vous avez douté. N’auraient t’ils pas abîmé votre foie ? du coup, vous avez demandé à faire un bilan pour vous assurer que cet épisode n’avait pas fait plus de dégâts que de bien.  

Ne faites pas confiance à ces circuits parallèles. Ils abusent de votre crédulité. Le parcours est conçu pour obscurcir votre jugement. ON vous a recommandé le fameux médecin, il est loin, donc il a fallu faire des efforts pour le voir, donner de vous-même, il est cher, donc forcément mieux. Derrière son titre de médecin généraliste, il aligne des prestations ronflantes, mésothérapie, médecine anti-âge, etc… . Cela vous a inspiré confiance. En fait, vous avez subi des tests inutiles, chers, dont la valeur n’est pas reconnue en matière d’allergie. On vous a recommandé des régimes sans valeur scientifique documentée. Ces régimes sont considérés comme efficaces par certaines personnes qui disent ne plus souffrir, mais ne s’adressent pas au plus grand nombre, et si vous constatez qu’ils ne s’adressent finalement pas à vous, faites demi-tour avant d’avoir délesté votre porte-monnaie dans ces circuits là. Bien sûr, vous souffrez, et vous étiez si convaincus que ce médecin allait enfin apporter la solution. Faire partie de ceux que la médecine n’arrive pas à soulager est difficile. Avoir des douleurs que les médecins ne sont capables ni d’étiqueter ni de supprimer est pour certains intolérable, et les rend prêts à tout tenter pour obtenir l’amélioration espérée.

En définitive, pour autant, et sans passer par la case onéreuse du docteur miracle, je ne balayerai pas complètement l’idée d’une origine alimentaire à vos troubles. Mais les régimes radicaux, sans discrimination, basés sur des examens non référencés, sont à bannir. Il vaut mieux privilégier des produits non industriels, manger sainement, et faire des évictions alimentaires nuancées, notamment en observant les aliments que l’on supporte pas et en les évitant. Il vaut mieux être à l’écoute de soi, et se concocter un régime sur mesure. Les médecins n’ont pas à vous dire ce que vous devez ou pas manger pour vous sentir bien, sauf en cas de maladie documentée. Vous pourrez tâtonner et trouver par vous mêmes votre régime idéal, en éliminant un aliment par un aliment, et en le reprenant si le test d’éviction ne change rien. 

Bonne digestion ! 

81329bc878f40d48e2db803ad9435b18

 

2 réflexions sur “Régimes sans gluten, sans lait, sans …, et poudres magiques des médecines alternatives

  1. Bonjour,
    C’est une magnifique description du parcours que suivent (hélas) chaque année quelques uns de mes patients.
    Hmmm, le coproscreen et les bilans de stress oydatif et d’enzyme anti-radicaux libres n’étaient pas dans les « bilans farfelus » dont les patients m’ont parlés. On est est encore un peu en retard dans ma province….

    J'aime

  2. C’est tellement vrai. Mais que faire devant des maux qui ne sont pas soulagés par les médecins? Quand votre médecin renonce à chercher ce que vous avez et vous dit qu’il va falloir apprendre à vivre avec, quand les spécialistes vous prennent pour un fou parce que vos douleurs n’ont aucune origine physique (ou juste qu’il ne l’ont pas trouvée). Ces charlatans ont souvent une capacité d’écoute et d’empathie qui manque à beaucoup de médecins, et les patients préfèrent avoir affaire à eux plutôt que de chercher un soutien psychologique auprès d’un professionnel. Question d’ego.
    Mon compagnon a un SED. Après des années d’errance médicale, d’antidouleurs inefficaces, d’étiquetage « psy » et d’antidépresseurs inefficaces on a trouvé nous même sa maladie, et on s’est adressés directement au spécialiste du SED en France (les médecins et la secu détestent ça apparemment). Merci internet. Pas merci les facs de médecine qui apprennent une description sommaire et incomplète du syndrôme. Pas merci le rhumatologue qui s’est foutu de nous, a traité mon homme de grand dépressif et m’a dit d’arrêter de regarder docteur House (j’aime pas les séries médicales!). Y’a encore des progrès à faire pour que les patients ne se tournent pas vers les charlatans…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s